ActualitéEn pratique

Quentin, 25 ans: « pour lancer son site web, il faut surtout être passionné »

FrenchWeb s’associe à digiSchool sur un dossier spécial consacré aux métiers du digital. Extrait. 

digischoolQuentin, 25 ans, vient tout juste de sauter le pas : il se lance dans le web. Avec Christophe, son associé, ils ont créé leur projet : La fringale culturelle. Quentin dévoile son parcours et ses motivations pour digiSchool média.

[Tout le dossier ici]

Quentin, pouvez-vous vous présenter et nous détailler votre parcours scolaire ?

Je suis originaire de Bourgogne mais j’habite à Paris depuis septembre 2013 et  j’ai un parcours assez classique je dirais. J’ai obtenu mon Bac ES en 2008 dans une filière dédié aux sportifs de haut-niveau. Parallèlement à la poursuite de la pratique du handball, j’ai ensuite intégré l’IUT du Creusot pendant 3 ans pour obtenir mon DUT en techniques de commercialisation.

Grâce à un partenariat avec ce même IUT, j’ai pu partir à l’université de Coventry en Angleterre afin de passer ma licence en Business & Management que j’ai également obtenu.

Les 5 conseils de Quentin pour ceux qui veulent tenter l’aventure web :

  • être sans cesse dans l’innovation, tout en gardant sa ligne éditoriale ;
  • être très proche et à l’écoute de sa/ses communauté(s) ;
  • faire une mise à jour quotidienne de son site, c’est très important, il faut fidéliser vos membres et votre communauté ;
  • s’investir 24h sur 24 et 7 jours sur 7, ce métier, c’est beaucoup de sacrifices mais c’est obligatoire, vous n’êtes pas seuls sur le marché ;
  • il faut surtout être passionné(e).

 

Une fois vos études terminées, qu’avez-vous fait ?

À cause de mon départ à l’étranger, j’ai malheureusement du arrêter le sport, mais ce voyage en Angleterre a égayé en moi l’envie de découvrir de nouvelles choses dans ce monde tellement immense. J’ai donc décidé à mon retour d’Angleterre de partir en Australie, à Sydney plus précisément, pour une année. Ce fut très enrichissant et je le conseille à tout le monde.

En arrivant sur Paris, je partais avec un gros avantage : avoir passé 2 ans à l’étranger. Les entreprises sont très friandes de cela sur un CV.

C’est à Sydney que j’ai commencé à travailler dans le web au sein de l’entreprise BIC SPORT, qui est un des plus gros fabricants de surfs en Australie. C’est la première communauté que je gérais sur le web, qui plus est en anglais, ce fut une très bonne expérience. Je suis ensuite rentré en France à l’été 2013.

En arrivant sur Paris, je partais avec un gros avantage : avoir passé 2 ans à l’étranger. Les entreprises sont très friandes de cela sur un CV. J’ai donc trouvé par l’intermédiaire de mon futur associé Christophe Mangelle, une place au sein du Théâtre Rive Gauche à Paris. J’ai découvert petit à petit le milieu culturel, très large, et encore plus large à Paris. Cela m’a permis de côtoyer beaucoup de personnes, des acteurs, des metteurs en scène, des journalistes, des attachés de presse et bien d’autres. Je trouve ce milieu passionnant.

Comment vous êtes-vous lancé dans l’aventure du web ?

Christophe Mangelle, mon associé, est présent au Théâtre Rive Gauche depuis 2 ans. Il a combattu une maladie durant plusieurs années étant jeune. Il a ensuite écrit un livre et a fondé le site lafringalelitteraire.com. Grâce à ce site, il a interviewé tous les plus grands auteurs français du moment.

Le web se développe de jour en jour, les places commencent à se faire très chères et il est très important de bien se positionner.

Suite à plusieurs discussions concernant son site, Christophe et moi avons décidé de collaborer pour le transformer. Nous avons donc élargi le site et nous avons renommer ce projet « La fringale culturelle ». Nous avons changé le design et ajouté les catégories « Spectacle », « Médias » et « Musique ».

Nous avons aujourd’hui beaucoup de travail car tous les jours à Paris, de nouveaux livres, spectacles ou albums voient le jour, et nous nous devons d’être constamment sur le qui-vive afin de décrocher des interviews avec les artistes du moment. Nous réalisons uniquement des interviews vidéo pour offrir à notre communauté quelque chose de sincère et de qualité.

Ce qui me passionne avec le web c’est cet esprit de communauté, de partage et la rapidité à laquelle les informations circulent. Le web se développe de jour en jour, les places commencent à se faire chères et il est très important de bien se positionner. Pour moi, le web c’est l’avenir.

digischool

Tout le dossier ici :

Top 5 des futurs métiers du digital

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Quentin, 25 ans: « pour lancer son site web, il faut surtout être passionné »
Yandex s’effondre en Bourse
Comment utiliser TikTok pour créer des vidéos plus originales sur Instagram
La Russie planifie son programme de développement dans l’intelligence artificielle
Ça souffle trop fort pour Dyson, qui abandonne son projet de voitures électriques
Les offres d’emploi de la semaine
La sécurité, un enjeu critique pour le développement de la 5G
Copy link