ActualitéAmérique du nordBusinessIntelligence ArtificielleTech

Samsung ouvre un centre de recherche à New York pour mettre l’intelligence artificielle au service de la robotique

Samsung poursuit sa montée en puissance dans l’intelligence artificielle. Nouvelle illustration de ses ambitions dans le secteur, la firme sud-coréenne vient d’ouvrir un centre de recherche IA à New York, aux États-Unis, pour décupler ses capacités de recherche et développement (R&D) dans ce domaine. Il s’agit du deuxième centre de Samsung dédié à l’intelligence artificielle aux États-Unis et le sixième dans le monde, après ceux en Corée du Sud, au Royaume-Uni, au Canada, en Russie et dans la Silicon Valley aux États-Unis. 

Situé au sein du quartier new-yorkais de Chelsea, ce nouvel «AI Center» sera dirigé par Daniel D. Lee, vice-président exécutif de Samsung Research, qui a rejoint le chaebol en juin dernier, et se concentrera sur la recherche dans la robotique. «New York est l’une des plus grandes villes au monde, et avec ces nouveaux équipements, nous serons capables d’exploiter de nombreux talents dans cette région. Nous espérons également collaborer avec les universités et les centres académiques de la région», a indiqué Daniel D. Lee.

Samsung veut disposer de 1 000 experts IA d’ici 2020 

L’ouverture de ce centre new-yorkais intervient un mois après l’annonce d’une enveloppe de 22 milliards de dollars qui doit permettre à Samsung d’investir dans plusieurs domaines d’avenir, comme l’intelligence artificielle, la 5G ou encore les composants électroniques pour les voitures. Cette diversification des activités de la firme sud-coréenne vise à faire face aux signes de ralentissement de la croissance de ses activités initiales dans le secteur des semi-conducteurs et des smartphones. Samsung commence d’ailleurs à faire les frais de la saturation du marché du smartphone avec une baisse de 22% de son chiffre d’affaires lié aux supports mobiles au deuxième trimestre. 

Dans ce contexte, le géant sud-coréen mise l’intelligence artificielle pour créer de nouvelles opportunités de croissance. Confronté à la concurrence de géants américains, Google et Microsoft en tête, Samsung a ainsi annoncé son intention d’employer près 1 000 spécialistes du secteur dans ses centres de recherche dédiés à l’intelligence artificielle d’ici 2020. En mars dernier, Young Sohn, directeur général de Samsung, avait rencontré Emmanuel Macron pour lui annoncer la création d’un centre de recherche dédié à l’intelligence artificielle en France. Ce nouveau laboratoire de Samsung sera le troisième plus grand du groupe après ceux de Corée du Sud et des États-Unis. Cette antenne française sera dirigée par Luc Julia, chercheur français qui a inventé l’assistant vocal Siri chez Apple.

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer