ActualitéEdTech

Sciences Po veut former les cadres et les dirigeants au digital

«Permettre à des professionnels de repenser leur organisation, leur environnement et leur métier pour faire du digital un levier de décision, d’action et de transformation au service de la stratégie des entreprises, des organisations publiques et de la société civile», tel est l’objectif du nouvel executive master baptisé « Humanités numériques » lancé par Sciences Po.

Le master sera dirigé par Benoît Thieulin, fondateur et directeur de l’agence La Netscouade, Président du Conseil National du Numérique et enseignant à Sciences Po. « On cherche à enseigner le changement de civilisation induit par le numérique, comprendre cette nouvelle culture et ces nouveaux savoir-faire, explique-t-il. Pour faire du Big Data par exemple, il faut nécessairement savoir prendre en compte des problématiques comme l’utilisation des données personnelles ».

Initiation au code 

Plusieurs modules seront dispensés aux entreprises candidatures sur cette formation continue qui s’étale sur une période de 18 mois, à temps partiel, adaptable aux emplois du temps des professionnels: historique du monde digital, impact du numérique sur les métiers et les organisations, initiation au code (avec Code Academy), design thinking… A la clé, un diplôme de niveau 1 de l’IEP. Coût de la formation: 25 000 euros TTC. « Les inscriptions sont ouvertes, pour un démarrage en avril 2015 » précise  le directeur de la formation continue de Sciences Po Nicolas Péjout. Ce programme pédagogique s’appuie sur les ressources du «médialab de l’IEP»,  un laboratoire de recherche qui étudie les méthodologies propres au digital, et aura pour vocation de concrétiser les projets du master.

L’IEP dispense par ailleurs d’un certificat « Transformation digitale » d’une durée de 12 jours centrés sur les aspects pratiques.

D’autres établissements de formation mettent en place des programmes dédiés au numérique. Exemples: L’Essec d’une part, avec un Advanced Management Program « Strategic Approaches to Digital Convergence » de 12 jours répartis sur plusieurs mois pour former les digital officers; l’Ecole centrale Paris d’autre part, avec un Executive certificat de 20 jours « Big Data pour l’entreprise numérique ».

Photo de Une: Benoît Thieulin, fondateur et directeur de l’agence La Netscouade, Président du Conseil National du Numérique et enseignant à Sciences Po /© CNN

Suivez nous:

QUELS SONT LES SERVICES POUR RENFORCER VOTRE STRATEGIE ECOMMERCE EN 2023?

    
AMELIORER L'EXPERIENCE UTILISATEUR ANALYSE PRODUIT FINANCER VOTRE CROISSANCE
AB Tasty est une solution française qui permet de mettre en place des tests A/B pour optimiser l'expérience utilisateur et augmenter vos taux de conversion. Mixpanel fournit des analyses comportementale pour savoir comment sont engagés vos différents utilisateurs, et quels sont les principaux moteurs de rétention efficaces Connaissez vous le Revenue Based Financing (RBF)? Un financement rapide à obtenir, pour la gestion de vos stocks et dépenses publicitaires.
DECOUVRIR DECOUVRIR DECOUVRIR
  Vous souhaitez devenir partenaire? contactez nous: partenariat@decode.media

4 commentaires

  1. Il existe également le Master IREM : Industries de Réseau et Économie Numérique co-habilité par Paris Dauphine, Sup’Elec, Polytechnique, Paris Sud et Paris Ouest.
    Très sélectif et pointu!

  2. 20 ans de retard !!! C’est dingue et c’est ce qui s’appelle mettre les boeufs après le passage de la charrue ;) Il est tant que nos dirrigeants prennent conscience de la société dans laquelle ils vivent. Mais le temps qu’ils vont passer à comprendre ça, il y aura déjàlongtemps que nous serons passer à autre chose. Le problème aujourd’hui n’est plus de leur faire comprendre « aujourd’hui » mais de leur expliquer « demain » pour qu’ils aient enfin une vision à moyen terme et qu’ils ne sombrent pas en permanence dans des décision en total anachronisme avec leur temps et notre vie !

  3. 20 ans de retard !!! C’est dingue et c’est ce qui s’appelle mettre les boeufs après le passage de la charrue ;) Il est tant que nos dirrigeants prennent conscience de la société dans laquelle ils vivent. Mais le temps qu’ils vont passer à comprendre ça, il y aura déjà longtemps que nous serons passés à autre chose. Le problème aujourd’hui n’est plus de leur faire comprendre « aujourd’hui » mais de leur expliquer « demain » pour qu’ils aient enfin une vision à moyen terme et qu’ils ne sombrent pas en permanence dans des décision en total anachronisme avec leur temps et notre vie ! Peut-être sommes nous condamnés à vivre dans une société en décalage temporel avec ses dirigeants ? Ne boudons pas cette initiative et espérons qu’elle devienne l’occasion d’une prise de conscience et du début d’une vision de la réalité.

Bouton retour en haut de la page