ComData RoomStartup

[Social Commerce] Les 5 startups à suivre de près

Les médias sociaux ont changé la façon dont nous faisons nos courses en ligne, et les statistiques le confirment. Environ 81% des consommateurs reçoivent des conseils de leurs amis et leur famille, relatifs à l’achat de produits à travers un site de réseautage social.

Mais le passage au social commerce ne fait que commencer, et les revenus du marché devraient atteindre 30 milliards de dollars d’ici 2015. FrenchWeb vous propose ici un zoom sur 5 startups, françaises et américaines, spécialisées sur ce créneau :  Pepita, Brand Ministry, ProdcastChirpify, et Lockerz.

Brand Ministry booste la popularité de ses clients sur les médias sociaux

Créé en 2010 à l’initiative d’Alexandre et Julien Oudart et Arnaud Testu, Brand Ministry aide ses clients à faire des réseaux sociaux un outil de développement, de notoriété et d’acquisition de nouveaux clients.

Ses services se regroupent sur trois plateformes: « sur mesure », « dashboard » et « analytics » qui proposent entre autres de mettre en place des applications Facebook (Quizz, social shopping, Open Graph), du community management, de l’achat media, du recrutement de fans ou encore du social scoring. Parmi ses clients, on retrouve  Guerlain, TV5Monde, Buzzman ou cDiscount. La société a levé 350 000 € en juillet 2011 auprès dʼAlexandre Garnier (Agence AWE) et Emmanuel Françoise (Creanet, TopFinance, ThinkMultiMedia), confirmant ainsi son désir de développement dans le social commerce.


Pepita, spécialiste de la monétisation sur les réseaux sociaux

Fondée en 2006 par trois entrepreneurs du web, la start-up française Pepita développe des solutions technologiques permettant aux e-marchands de multiplier leurs points de vente et de s’adapter aux réseaux sociaux pour y monétiser l’audience. Son offre de services comporte des applications web destinées à la promotion de produits digitaux et physiques sur Skyblog, Myspace et Facebook mais également sur les supports web classiques tel que Overblog, Joomla et WordPress. En 2008, le groupe Nexway entre au capital de Pepita, lui apportant ainsi un soutien logistique, commercial et financier. La plateforme Pepita intègre désormais des applications dédiées à la promotion et la distribution de jeux vidéo et de logiciels.

Aujourd’hui, Pepita gère 120 000 boutiques dans 27 pays et compte parmi ses clients Smartbox, Disney, AVIRA, Electronic Arts ou encore Casa Del Libro. La start-up revendique aujourd’hui avoir franchi la barre symbolique du million d’euros de transactions mensuelles et prévoit de passer la barre des 2 millions d’euros d’ici le mois d’octobre.


Prodcast : le réseau social des produits et avis consommateurs

Prodcast est quant à lui un réseau social de consommateurs lancé en mars 2011 par Julien Chaumond et Edouard Gasser. Il permet aux internautes de consulter les derniers avis de leurs amis et contacts sur le site et d’acheter en conséquence.

Ce partage entre amis s’effectue via Facebook,Twitter et Prodcast sur les produits trouvés. La start-up est affiliée avec Amazon et a donc intégré sur son site leur catalogue de plus de 6000 produits et créé des catégories associées (musique, vidéo, jeux, livres, applications). Les internautes peuvent ensuite partager les produits sur Facebook, Twitter et Procast, les commenter et les noter. Grâce aux avis, les amis peuvent acheter via le lien d’affiliation, et Prodcast touche une rémunération à la performance. Prodcast indique également offrir « une extension BtoB permettant aux e-commerçants de placer sur leurs sites des boutons de partage social, comparables aux boutons Facebook et Twitter, mais qui sont spécifiques au e-commerce : « J’ai acheté », « J’ai envie »  »


Chirpify transforme les tweets en transactions

Chirpify est une start-up américaine fondée par Chris Teso début 2012, permettant aux consommateurs et aux entreprises d’acheter, de vendre, de donner et d’effectuer des affaires sur Twitter.

Ces échanges s’effectuent en temps réel et à grande échelle. En supprimant toutes les frictions d’un paiement traditionnel, Chirpify transforme Twitter  en une plateforme transactionnelle. Pour effectuer des transactions sur Twitter, les utilisateurs Chirpify ont juste à actionner de simples commandes sur Twitter telles que « acheter », « payer » et « donner ». Chirpify est une entreprise soutenue par Voyager Capital, l’investisseur Geoff Entress, le directeur général de BuddyTV Andy Liu, le PDG d’Hootsuite Ryan Holmes, et TiE Anges. La société a levé 1,3M de $ en avril 2012, auprès de Voyager Capital pour développer ses activités.


Lockerz ou le social commerce récompensé

Déjà sous les radars de la presse américaine, Lockerz.com a déjà largement entamé son développement. Le site américain de social commerce a, en effet, été créé en 2009 par Kathy Savitt. La start-up récompense ses membres pour leur engagement sur le site (connection régulière, visionnage de  vidéos, réponse à des questionnaires et des sondages, ou encore achat de produits Lockerz). Ils gagnent ainsi des PTZ (points Lockerz) pour ce qu’ils font sur ​​le site, qui sont utilisés pour obtenir les prix les plus bas sur des centaines de produits offerts dans le magasin Lockerz. Depuis sa création, les membres Lockerz ont utilisé près de 3 milliards de PTZ pour des millions de dollars d’économies sur des marques de mode, de beauté et d’électronique. Environ 3 000 des meilleurs utilisateurs du site font partie du « Lockerz Advisory Board » (ou « LAB »), et testent les nouvelles fonctionnalités en avant première, bien avant le grand public.

La société a racheté Plixi.com en janvier 2011 pour près de 11M $, qu’elle a rebaptisée « Lockerz Photos ». Ce nouveau service permet aux utilisateurs de Twitter d’héberger des photos.

Lockerz est soutenu par Liberty Media Corporation, Kleiner Perkins Caufield & Byers, DAG Ventures et Live Nation Entertainment. En juillet 2011, il dénombrait 19M  de membres dans 195 pays différents.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

4 thoughts on “[Social Commerce] Les 5 startups à suivre de près”

  1. Hello FrenchWeb,
    Et n’oubliez pas aussi Wabiness.com Un réseau international d’affaires ou les entreprises et les apporteurs d’affaires du monde entier(étudiants,séniors,actifs,demandeurs d’emploi…)se retrouvent pour faire des affaires et augmenter leur revenu (c’est parfois utile à notre époque).
    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This