A la uneHR TechStartup

Talent.io lève 2 millions d’euros pour faciliter le recrutement des développeurs

Alors que les entreprises peinent souvent à recruter des développeurs tant la demande est forte, Talent.io espère fluidifier ce marché. Avec sa plateforme de mise en relation entre les développeurs et les recruteurs, elle revendique, quelques mois après son lancement, plus de 400 sociétés inscrites, dont plusieurs grands comptes comme Uber, Adobe ou encore Le Bon Coin, avec qui la plateforme a été testée en version bêta.

Côté candidats, ils seraient 300 à s’inscrire chaque semaine. «Nous avons testé plusieurs méthodes d’acquisition (…). Ce qui marche le mieux est le programme de parrainage». Pour cela, l’entreprise verse 500 euros aux développeurs qui ont parrainé un candidat si celui-ci a été recruté. Une méthode qui fonctionnerait : «30% des recrutements que nous avons fait l’ont été par le parrainage», explique Jonathan Azoulay, cofondateur de Talent.io, qui avait précédemment créé le cabinet de recrutement Urban Linker.

«Le gros avantage pour les clients est qu’au lieu de passer des journées entières sur LinkedIn pour convertir un ou deux entretiens, il ne faut que 5 à 10 minutes sur Talent.io (…) puisque les candidats sur la plateforme ont été qualifiés et qu’ils sont en recherche active d’un nouveau poste», poursuit-il. Sur ce marché, d’autres start-up comme Breaz se positionnent.

Pour accélérer, Talent.io vient de lever 2 millions d’euros auprès d’Alven Capital, Elaia Capital, Ventech, et de plusieurs business angels, dont Thierry Petit (fondateur de Showroomprive), Céline Lazorthes (fondatrice de Leetchi), Oleg Tscheltzoff (Fotolia) et Olivier Sirven (Fotolia). L’entreprise souhaite profiter de ces nouveaux fonds pour se développer en Europe. «Aucun acteur dans le recrutement tech ne propose de la mobilité aux candidats. En étant présents dans plusieurs places européennes, nous pourrions permettre une fluidification de ce marché». Plus de détails avec Jonathan Azoulay, cofondateur de Talent.io.

Fondateurs : Jonathan Azoulay, Nicolas Meunier et Amit Aharoni

Création : janvier 2015

Siège social : Paris

Marché : recrutement de développeurs

Financement : 2 millions d’euros levés (juillet 2015)

Concurrents : cabinets de recrutement, LinkedIn…

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Talent.io lève 2 millions d’euros pour faciliter le recrutement des développeurs
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
HelloWork : la crise du Covid-19 profite aux profils seniors
RH : Supermood lève 5 millions d’euros auprès de Brighteye Ventures, Educapital et Citizen Capital
[GOOD MORNING Frenchweb] Recrutement : La crise du Covid-19 profite aux profils seniors
Salaires dans le digital: quelles prévisions pour 2021?
Copy link