A la uneEuropeMediaTech

Teads voit l’avenir de la publicité mobile en vertical

Pour 2016, la pépite française Teads a des envies de conquêtes. Le spécialiste de la vidéo programmatique veut continuer à inonder les éditeurs du monde entier avec sa technologie «in-read», ces vidéos publicitaires ciblées qui s’intègrent au contenu de l’article à la fois sur le Web et sur mobile. Forte de son «game-changer», la société cofondée par Pierre Chappaz, veut ainsi s’attaquer aux budgets colossaux qui lui restent à décrocher chez les anglo-saxons. Il lui reste aussi à concrétiser son entrée en Bourse prévue pour le début 2016.

«En Grande-Bretagne, le marché est trois fois plus grand que la France et les campagnes sont facturées des centaines de milliers, voir des millions d’euros», explique Pierre Chappaz. Outre-Atlantique, les contrats tombent. «Les États-Unis devraient représenter la moitié de notre business mondial», annonce le cofondateur. Mais sur ces deux marchés, l’entreprise rencontre une forte concurrence, tel que l’Américain BrightRoll racheté par Yahoo en 2014.

L’objectif est de prendre de l’avance sur la concurrence sur le mobile et le programmatique en améliorant la qualité de ses inventaires. Teads veut «mettre en programmatique des inventaires complètement nouveaux» sur le Web mais aussi -et surtout pour les mobiles. En 2015, la société vise 120 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Entretien avec Pierre Chappaz, cofondateur de Teads :



Fondateurs: Pierre Chappaz et Loïc Soubeyrand

2014 : fusion avec E-buzzing

CA : 77 millions d’euros en 2014

Levée de fonds: 24 millions d’euros auprès de bpifrance (2014)

Date de création : 2011

Siège : Paris

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Teads voit l’avenir de la publicité mobile en vertical
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
[DECODE Brésil] La FinTech et l’e-commerce défient la pandémie en Amérique latine
Gate Watcher : « Chaque pays européen souhaite avoir son industrie de la cybersécurité »
Copy link