ActualitéBusinessDivertissement

TikTok poursuit sa conquête de l’Europe avec une nouvelle antenne à Dublin

AFP

L’application TikTok, prisée des adolescents pour ses formats vidéo courts et ludiques, a annoncé vendredi l’installation d’un centre régional en Europe, localisé à Dublin. Baptisé « centre de sécurité et de protection des données », le site de Dublin sera l’un des trois « hubs régionaux » de l’application d’origine chinoise, après San Francisco (États-Unis) et Singapour.

1 000 personnes d’ici la fin de l’année 

Dirigé par l’ancien cadre de Google et Facebook Cormac Keenan, il doit permettre à la plateforme sociale de renforcer ses « politiques, technologies et stratégies de modération tout en veillant à ce que celles-ci soient adaptées à la culture et au contexte local », selon un communiqué. En Europe, TikTok possède des bureaux à Paris, Londres, Berlin et Dublin, et emploie aujourd’hui environ 300 personnes, a précisé la société à l’AFP. D’ici à la fin de l’année, la société veut atteindre 1 000 personnes dont une centaine à Dublin.

Selon les données de la société d’analyse du secteur App Annie, TikTok était la 4e application (hors jeux) la plus téléchargée dans le monde en 2019, devant Instagram (Facebook) et derrière les trois autres applications du réseau social californien. En France, elle apparaît à la 10e place du classement. TikTok appartient à la startup chinoise ByteDance, qui a également lancé un moteur de recherche et tente désormais de se tailler une part du gâteau des revenus publicitaires en ligne. 

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
TikTok poursuit sa conquête de l’Europe avec une nouvelle antenne à Dublin
Utilisation des données de santé : la sécurisation comme pré-requis
Coronavirus: la téléconsultation médicale en plein boom depuis le confinement
L’addiction aux jeux vidéo est-elle vraiment une maladie mentale?
Télécoms: les opérateurs américains T-Mobile et Sprint ont enfin fusionné pour rivaliser avec Verizon et AT&T
WeWork: SoftBank renonce à son OPA de 3 milliards de dollars
Coronavirus: les hôpitaux de Paris produisent en 3D les équipements qui leur manquent
Copy link