ActualitéBusiness

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 13/02

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIe siècle) : initiales de « too long; didn’t read »,
soit littéralement « trop long ; pas lu »
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long

 


Diatly lève 2 millions d’euros pour aider les marques à se développer sur les marketplaces. La start-up française compte plus de 800 marques clientes et collabore avec une soixantaine de marketplaces en Europe.

Pourquoi c’est important : Passer par les marketplaces est devenu indispensable pour les marques, mais cela ne se fait pas si facilement. C’est sur ce segment que Diatly s’est positionné en créant un facilitateur e-commerce qui met en relation les marques et les marketplaces pour les aider à vendre mieux, plus vite et à moindre coût. A ce jour, la start-up compte plus de 800 marques clientes et collabore avec une soixantaine de marketplaces en Europe. Avec ce financement, Dialy prévoit d’accélérer son développement en Europe, notamment en Espagne et en Europe du Nord.


Adikteev lève 12 millions de dollars pour accélérer à l’international. Basée à Paris, Berlin, New York et San Francisco, la société a diffusé plus de 10 000 campagnes à travers le monde pour près de 500 clients.

Pourquoi c’est important : Adikteev développe une plateforme de marketing digital full stack qui permet aux annonceurs et aux développeurs d’applications mobiles d’acquérir de nouveaux clients et de réengager leur audience via des campagnes publicitaires sur-mesure. Sur le marché du ciblage publicitaire sur mobile, Adikteev se retrouve face à de nombreux acteurs, à l’image de l’Américain Attentive et du Français SendinBlue. Pour rester compétitive, la société prévoit d’accélérer son développement pour élargir son déploiement à l’échelle mondiale, notamment aux États-Unis.

De gauche à droite : Frédéric Leroy, Xavier Mariani et Emilien Eychenne. Crédits : Adikteev.

Google dévoile AMP Stories pour mettre en valeur les contenus des médias sur mobile. Pour tester ce nouveau dispositif, Google collabore notamment avec CNN, Condé Nast, Mashable, Vox Media ou encore le Washington Post.

Pourquoi c’est important : Ce format de contenu, qui est une déclinaison multimédia du format de pages AMP (pages mobiles accélérées), vise à permettre aux médias de créer des stories (histoires), c’est-à-dire une série de photos ou de vidéos, éventuellement agrémentées d’un texte, disponible pour une période limitée, de manière à proposer du contenu qui soit optimisé pour son visionnage sur les smartphones. Avec ce nouveau dispositif, qui se rapproche sensiblement de Discover, le kiosque audiovisuel pour les médias sur Snapchat, les médias tenteront de séduire les Millennials, qui sont à la recherche d’une information à consommer dans un format court, interactif, divertissant et gratuit.


Comme Snapchat, Instagram va signaler les utilisateurs qui font des captures d’écran sur les Stories. Toutefois, il existe quelques techniques pour contourner cette nouvelle fonctionnalité.

Pourquoi c’est important : Après avoir repris sans gêne à l’été 2016 le concept de «stories» de son rival, le réseau social de photos n’entend pas s’arrêter en si bon chemin pour poursuivre l’intégration des fonctionnalités de Snapchat au sein d’Instagram. Actuellement expérimentée auprès d’un panel d’utilisateurs américains, cette nouveauté, qui permet aux utilisateurs de l’application d’être avertis quand une personne a réalisé une capture d’écran d’une de leurs stories, pourrait prochainement faire son apparition sur Instagram à l’échelle mondiale. Pour les utilisateurs qui voudraient rester incognito, il suffit de passer leur smartphone en mode avion ou tout simplement de faire un screenshot depuis un ordinateur.


SoLocal annonce son plan stratégique et supprime 1 000 postes sur deux ans. Le groupe, propriétaire des marques Mappy et Pages Jaunes, compte 4 500 collaborateurs.

Pourquoi c’est important : SoLocal se restructure dans la douleur : près de 25% des effectifs supprimés. Le groupe a annoncé son plan stratégique, sous l’impulsion de son nouveau directeur général, et espère renouer avec la croissance en 2019, selon trois axes : réduction de ses coûts et rationalisation de son organisation, développement de ses offres à destination de ses clients et amélioration des performances de ses médias, Pages Jaunes et Mappy.


BayBridgeDigital, 6 millions de dollars pour aider les entreprises à réussir leur transformation digitale. Ce financement doit permettre à BayBridgeDigital d’accélérer le développement de plateformes digitales depuis son hub technologique situé à Tel-Aviv.

Pourquoi c’est important : Lancée l’an passé, la société s’est déjà taillée une belle notoriété en matière de conseil en transformation digitale. Pour épauler les entreprises, BayBridgeDigital s’appuie sur Salesforce, spécialiste américain des logiciels d’entreprise en cloud. Avec ce tour de table, la start-up aborde 2018 sous les meilleurs auspices.

Crédits : Shutterstock.
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This