ActualitéBusinessTech

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 25/10

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIème siècle) : initiales de «too long ; didn’t read»,
soit littéralement «trop long ; pas lu»
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long.
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.

 

Huit banques, dont HSBC, ING et BNP Paribas, lancent une plateforme commune basée sur la blockchain. Voltron sera le nom de cette plateforme d’échange entre partenaires commerciaux et banques, prévue pour 2019.

Zapp2photo Shutterstock

Pourquoi c’est important : Voltron faciliterait échanges, financiers et administratifs, et prises de décisions en fournissant un seul et même canal pour l’entreprise cliente, sa banque et ses partenaires commerciaux. La plateforme pourrait recevoir, vérifier et traiter les documents administratifs nécessaires aux échanges, même produits hors du système par les partenaires commerciaux. Voltron travaille avec quatre plateformes de financement du commerce international pour construire un outil compatible avec les banques existantes et leurs entreprises clientes. Elle s’appuiera sur la technologie blockchain Corda, mise au point par la start-up R3.

 

Porté par la Model 3, Tesla dégage des bénéfices pour la première fois depuis 2016. Le constructeur de véhicules électriques a accéléré la production de la Model 3, dont il a livré 56 065 exemplaires au cours du troisième trimestre.

Crédits : Tesla.

Pourquoi c’est important : La surprise a fait s’envoler le titre, qui gagnait près de 10% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance à Wall Street. Les milieux financiers tablaient sur un retour aux bénéfices plutôt au quatrième trimestre. Ces données sont de nature à apaiser les craintes des investisseurs, qui craignaient que Tesla ne doive encore s’endetter auprès des marchés pour financer ses opérations. Pour Elon Musk, cette performance clôt une parenthèse difficile au cours de laquelle ses capacités de patron ont été remises en question. Il a notamment été accusé de «fraude» par le gendarme de la Bourse, la SEC, après un tweet en août dans lequel il affirmait, sans preuves, disposer des fonds pour retirer Tesla de la cote. L’enquête du régulateur s’est soldée par un accord à l’amiable selon lequel Elon Musk a renoncé à la présidence du conseil d’administration de l’entreprise qu’il a co-fondée. Il s’est aussi acquitté d’une amende.

 

Crosscall lève 12 millions d’euros pour exporter ses smartphones tout-terrain au-delà de l’Europe. La société aixoise a écoulé 400 000 unités en 2017.

Crédits : Crosscall.

Pourquoi c’est important : Crosscall conçoit des téléphones mobiles et des smartphones étanches, résistants et dotés d’une grande autonomie. Les produits fabriqués par la société aixoise sont spécialement conçus pour une utilisation intensive en extérieur pour des environnements hostiles et imprévisibles que rencontrent les sportifs et les professionnels de terrain (eau, pluie, humidité, poussière, chocs, chutes…). Bouygues Telecom en négociations exclusives pour racheter Keyyo Communication. Bouygues Telecom a annoncé être entré en négociations exclusives en vue du rachat de 43,6% du capital de l’opérateur dédié au marché des entreprises.

Gaudilab Shutterstock

Pourquoi c’est important : Cette opération représenterait un investissement d’un peu plus de 29 millions d’euros. Elle valoriserait l’entreprise à un peu plus de 66,6 millions d’euros, soit près de 15 millions d’euros au-dessus de sa valorisation boursière actuelle, le titre Keyyo étant coté, mercredi à la clôture de la Bourse de Paris, à 26 euros. «Ce projet de rapprochement s’inscrit pleinement dans la stratégie annoncée par Bouygues Telecom pour accélérer son développement sur le marché spécifique des TPE, PME et ETI. Dans ce cadre, Keyyo apporterait à Bouygues Telecom Entreprises une expertise complémentaire en termes de services et produits innovants», a indiqué Bouygues Telecom.

 

Microsoft toujours en grande forme grâce au cloud. Entre juillet et septembre, le géant américain a vu son bénéfice net bondir de 34%, à 8,8 milliards de dollars.

Crédits : Microsoft.

Pourquoi c’est important : Arrivé aux manettes début 2014, Satya Nadella a choisi de recentrer Microsoft sur le marché porteur du cloud, après que le groupe eût raté le virage du mobile et sur fond de déclin du marché du PC, même si celui-ci a repris des couleurs au cours de l’année 2018. Les activités de cloud commercial (qui sont réparties dans les différentes divisions du groupe) ont vu leur chiffre d’affaires augmenter de 47%, à 8,5 milliards de dollars. Petite ombre au tableau, la plateforme Azure, à destination des entreprises, a vu sa croissance ralentir avec une progression de 76% contre 89% au trimestre précédent, mais les analystes s’y attendaient.

 

Face à Nest de Google, Amazon investit dans les thermostats intelligents de l’Allemand tado°. La start-up munichoise a bouclé un tour de table de 43 millions d’euros.

Crédits : tado°.

Pourquoi c’est important : L’entrée d’Amazon au capital de tado° permet au géant américain d’affronter Google sur le marché des thermostats intelligents. Et pour cause, la firme de Mountain View a racheté en 2014 pour 3,2 milliards de dollars la start-up américaine Nest, qui produit des objets intelligents, notamment des thermostats et des détecteurs de fumée connectés aux réseaux Wi-Fi, pour se développer sur le segment de la maison connectée. Pour contrer la filiale d’Alphabet, tado°, qui a pivoté l’an passé pour se concentrer sur le marché européen, semble donc un atout idéal pour Amazon, d’autant plus que les thermostats intelligents de la société bavaroise sont déjà compatibles avec l’assistant vocal Alexa, ce qui ouvre le champ des possibles pour le mastodonte du commerce en ligne. Le potentiel à exploiter est immense puisque le marché mondial des thermostats intelligents devrait peser 6,8 milliards de dollars d’ici fin 2022.

 

Entre blockbusters de fin d’année et ouverture à de nouveaux horizons, la Paris Games Week poursuit sa mutation. Ce salon qui s’étale sur 80 000 m2, le plus important consacré à l’industrie du jeu vidéo en France, démarre vendredi et doit durer cinq jours.

Crédits : Shutterstock.

Pourquoi c’est important : Si l’écrasante majorité des titres pratiqués en France vient d’Asie, d’Amérique du Nord et d’Europe, six développeurs indépendants africains, venant par exemple du Togo, de Madagascar et d’Algérie, présentent pour la première fois leurs productions à la Paris Games Week. Pour mettre sur pied cette section, le syndicat a précisé avoir travaillé avec Paradise Game, une entreprise ivoirienne désireuse de promouvoir le jeu vidéo en Afrique. Autre tendance de fond pour ce cru 2018, les organisateurs ont décidé de mettre en avant les initiatives prises pour favoriser la pratique du jeu vidéo par les personnes handicapées. Dans les allées, le plus vaste espace reste consacré aux blockbusters de la fin d’année, comme la dernière version d’Assassin’s Creed du Français UbisoftCar la Paris Games Week reste avant tout une vitrine, à l’approche de la fin de l’année, période où l’essentiel des ventes est réalisé. Le marché français avait connu une année 2017 historique, avec un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Copy link