ActualitéBusinessTech

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 27/06

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIème siècle) : initiales de «too long ; didn’t read»,
soit littéralement «trop long ; pas lu»
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long.
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.

 

Uber récupère une licence d’exploitation de 15 mois à Londres. La capitale britannique représente le marché le plus important d’Europe pour Uber avec 40 000 chauffeurs et 3,5 millions d’utilisateurs.

Pourquoi c’est important : C’est l’une des premières victoires majeures de Dara Khosrowshahi depuis son arrivée à la tête d’Uber. La plateforme de VTC va pouvoir poursuivre ses activités à Londres. En effet, la justice britannique a estimé que la firme américaine a réalisé des changements suffisants pour se mettre en conformité avec la législation locale. Malgré cette bouffée d’oxygène, Uber n’est pas totalement tiré d’affaire outre-Manche. La plateforme de VTC restera sous étroite surveillance durant la période probatoire de 15 mois qui lui a été octroyée. «Cette licence est soumise à des conditions claires et strictes que TfL va surveiller attentivement», a souligné Sadiq Khan sur Twitter. Uber devra notamment se livrer à un audit indépendant tous les six mois.

Crédits : Shutterstock.

 

Crème de la Crème lève 3 millions d’euros pour rassembler les meilleurs freelances d’Europe. La start-up vient d’ouvrir un bureau à Londres pour conquérir le marché anglo-saxon.

Pourquoi c’est important : Au cours de ces derniers mois, la start-up a élevé son degré d’exigence en sélectionnant les meilleurs profils parmi les freelances pour les thématiques tech, data, design, marketing et communication. Avec ce nouveau tour de table, Crème de la Crème prévoit de développer sa communauté de freelances en Europe. Dans ce sens, la start-up vient d’ouvrir un bureau à Londres pour conquérir le marché anglo-saxon. La société déploie également une application mobile pour faciliter la collaboration entre freelances et entreprises à l’échelle européenne. Elle permet également à chaque utilisateur d’échanger avec le reste de la communauté, de facturer leurs missions, d’encaisser l’argent et de d’être assisté dans ses démarches administratives.

Crédits : Crème de la Crème.

 

Facebook et Google «manipulent» les utilisateurs malgré le RGPD. Une agence gouvernementale norvégienne relève dans un rapport que les réglages proposés par les deux géants américains contreviennent au RGPD.

Pourquoi c’est important : En proposant des paramétrages par défaut «intrusifs», qui laissent peu de choix en terme de confidentialité, Facebook et Google poussent les utilisateurs à partager leurs informations malgré la nouvelle législation européenne, estime une étude publiée mercredi. Selon les éléments étudiés, les paramètres par défaut de Facebook et Google sont le plus souvent les moins respectueux de la vie privée. En outre, les utilisateurs les changent rarement. Les réglages plus favorables à la confidentialité «nécessitent plus de clics et sont souvent cachés», insiste l’étude.

 

Baidu et Ford s’associent pour développer la conduite automobile de demain. Cette alliance vise à rendre l’expérience de conduite des automobilistes chinois plus intelligente.

Pourquoi c’est important : Dans le cadre de cet accord, les deux entreprises travailleront dans les domaines de l’intelligence artificielle, de la connectivité et du marketing digital pour l’automobile. Baidu et Ford prévoient notamment de développer un nouveau système embarqué et des services basés sur DuerOS, la plateforme d’intelligence artificielle conversationnelle de Baidu. Les deux groupes vont également créer un laboratoire commun de connectivité pour étudier les opportunités d’innovation dans leurs activités automobiles et de mobilité en Chine, ainsi que dans le cloud computing.

 

Faille de sécurité découverte chez FastBooking, filiale d’AccorHotels. FastBooking, plateforme de services e-commerce destinée à l’hôtellerie, revendique 8 000 clients dans le monde.

Pourquoi c’est important : Des centaines d’hôtels seraient touchés par l’intrusion malveillante. Celle-ci, qui date du 14 juin, a été découverte par FastBooking le 19 juin, et la brèche refermée dans la foulée. Dans certains cas, le hacker aurait obtenu des détails sur les cartes de paiement, tels que le nom imprimé sur la carte, le numéro de la carte et sa date d’expiration.

Crédit : Ilya Pavlov

 

Balbix lève 20 millions de dollars pour développer la cybersécurité prédictive dans les entreprises. La start-up américaine s’appuie sur l’intelligence artificielle et le machine learning pour anticiper les attaques en ligne.

Pourquoi c’est important : Balbix développe une approche prédictive de la cybersécurité d’entreprise. Pour cela, la start-up basée à San José s’appuie sur l’intelligence artificielle et le machine learning afin de détecter et suivre toutes les vulnérabilités potentielles au sein d’une entreprise (mots de passe faibles, logiciels malveillants, ordinateur portable mal sécurisé…). Le dispositif élaboré par Balbix vient se greffer aux produits de sécurité opérationnels déjà en service dans l’entreprise pour obtenir une vue en temps réel sur son degré de protection et déceler ses faiblesses. En ayant une meilleure visibilité sur les surfaces propices aux attaques, la solution de la jeune pousse californienne peut ainsi établir des scénarios d’attaques en ligne pour permettre aux entreprises de mieux se prémunir.

Crédits : Shutterstock.

 

Twitter va réclamer un mail ou un numéro de téléphone pour confirmer les nouveaux comptes. Le réseau social a identifié plus de 9,9 millions de comptes automatiques ou en proie à des techniques de spam potentielles par semaine.

Pourquoi c’est important : Twitter utilise déjà des programmes issus de l’intelligence artificielle pour limiter l’influence des bots, mais cette nouvelle approche vise à contrôler à la fois les modèles de comportement de certains utilisateurs et le contenu diffusé. Le réseau social a déjà reconnu que les bots étaient très présents sur le réseau et avaient servi à propager de fausses informations et des sujets clivants pour semer la discorde au sein de la société américaine au moment de l’élection présidentielle de 2016.

Twitter Comptes
Crédit: Denys Prykhodov/Shutterstock

 

Magic Makers lève 3 millions euros pour développer de nouveaux programmes éducatifs. La société parisienne cible les enfants de 6 à 15 ans.

Pourquoi c’est important : Magic Makers ambitionne au travers de ce tour de table d’ouvrir de nouveaux lieux pour déployer ses ateliers ainsi que pour développer de nouveaux programmes éducatifs. «Dans un monde en profonde mutation, former les enfants dès leur plus jeune âge aux humanités numériques et aux compétences du XXIème siècle est une nécessité. Magic Makers a su installer une marque et une pédagogie. Nous sommes ravies de participer à son futur développement dans les écoles», explique Marie-Christine Levet, présidente d’Educapital.

Crédits Photo: Shutterstock

 

Comment le secteur privé est en train de conquérir l’espace. La Nasa est tellement dépendante du secteur privé qu’elle a passé des contrats avec SpaceX et Boeing pour y envoyer ses astronautes à partir de 2019.

Pourquoi c’est important : L’orbite terrestre n’a jamais été aussi accessible. Grâce à la miniaturisation, de petits satellites de quelques kilos sont fabriqués rapidement et pour quelques dizaines de milliers de dollars. Ces Cubesats, modulables, représentaient 292 des 345 satellites lancés en 2017, selon le rapport annuel de la Satellite Industry Association. «Ils sont presque jetables», dit à l’AFP Claude Rousseau, du cabinet Northern Sky Research, avec une durée de vie de sept ans environ, selon lui, mais ils peuvent facilement être remplacés. Dans les prochains mois, la start-up OneWeb ainsi que SpaceX veulent placer en orbite des constellations de centaines de petits satellites pour offrir un accès Internet à très haut débit au sol. La concurrence est féroce aussi dans le marché de l’observation terrestre : plusieurs sociétés veulent faire de même pour fournir à des clients publics et privés des photographies de haute résolution et fréquentes de lieux comme des infrastructures, des terres agricoles ou des installations militaires.

Crédit: Everett Historica/Shutterstock
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This