Cyrille FrankData RoomLes ExpertsMedia

Faire du sourcing avec Twitter : bien exploiter les experts (5/5)

Le niveau ultime d’une communauté est atteint quand celle-ci participe et devient même co-productrice de contenus. Si vous en arrivez là, c’est que vous avez bien œuvré : vous pouvez récolter le fruit de votre travail.

1- Appelez vos lecteurs à la rescousse

L’adage “à plusieurs on est plus fort” se vérifie aussi sur Twitter. Vous avez sur ce réseau d’usage semi-professionnel un concentré d’expertise assez prodigieux : directeurs marketing, journalistes, techniciens réseau, statisticiens…

les experts sur Twitter
Les experts sur Twitter

Une fois le lien établi et solidifié par de vrais échanges, vous pourrez faire appel à eux pour répondre à des questions parfois pointues. Ainsi récemment ai-je posé une question à un spécialiste des sondages d’opinion de ma timeline :

@Statosphere Guillaume tu tombes bien, j’ai une question à te poser : les instituts de sondages modifient-ils 10% de leur panel régulièrement ?

Ses réponses ci-contre m’ont tout simplement fait gagner une heure de recherche, me détaillant en 4 tweets, les différentes méthodes de chaque grand institut.

Vous pourrez aussi demander des contacts, des témoignages, des conseils…. Ainsi David Abiker en appelle régulièrement à sa communauté de lecteurs. Ex : Je cherche à joindre la bloggeuse qui s’occupe du blog mode de l’Express. A vot’bon cœur.”

Et cela est vrai également pour des questions personnelles : trouver un appartement, des places de concert, un stagiaire voire un job…

Mais une fois de plus, vous ne récolterez que ce que vous aurez semé. Le résultat est à la hauteur de vos efforts investis pour bâtir votre communauté.

2- Les outils et techniques du crowd-sourcing

– Le premier outil sur Twitter est le hashtag (#) qui agrège les différents messages produits sur une même page thématique.  L’idée est de solliciter la participation de vos lecteurs sur un thème précis en espérant que la sauce prendra par effet viral.

Rue89 avec son #jourchiant a fort bien réussi à mobiliser les utilisateurs Twitter pour générer des centaines de témoignages. Le propos était fédérateur : montrer que les journalistes en été édulcorent l’information, comme si rien de grave ne devait se produire pendant les vacances. Tout le monde s’est retrouvé dans ce propos et le site a recueilli pléthore d’exemple de sujets mous, voire franchement insipides durant cette journée du 11 août dernier.

Amis du Marketing, attention, l’effet viral est loin d’être facile ! Peut-être aussi en raison d’une overdose de hashtags viraux qui ont pullulé ces derniers mois #4motsavantlamort, #PourTousCeuxQui, #jesuisvieux

Même le très influent naro s’y est cassé un peu les dents avec #laliste dont l’idée était pourtant bonne : demander aux lecteurs de twitter un fait d’arme exceptionnel de leur vie.

Surveymonkey
Surveymonkey

Pour réaliser une enquête ou un sondage, le meilleur outil gratuit reste Surveymonkey qui permet de faire à peu près tout ce qui est possible (QCM, questions ouvertes etc)  et vous permet en plus d’exporter soit un lien, soit d’embedder (embarquer) le sondage lui-même dans votre page. Pour un questionnaire long on choisira naturellement la première option.;-)

Enfin le niveau de sourcing ultime est la publication d’un wiki sur Twitter via un outil simple tel que Google doc (il faut avoir un compte Google pour en bénéficier).

Cet outil permet de créer des pages en ligne, avec des droits d’accès paramétrables : ouverts à tous ou à quelques-uns,  lecture ou modification. Et surtout, il conserve l’historique de toutes les modifications, ce qui est très utile pour le traitement ultérieur des données : qui a fait quoi à quelle date ?

Sourcing via Google Doc
Sourcing via Google Doc

Cédric Motte, consultant-formateur du site Chouingmedia a pu tester l’efficacité de ce procédé. En amont d’une formation commune au Temps, il a demandé des informations par Twitter en partageant un lien vers une page Google doc. Le résultat a dépassé ses  espérances (à gauche ci-contre).

3- Cinq conseils de crowd-sourcing

1/ D’abord, il faut relativiser les données recueillies par sondages : les Twittonautes ne sont pas représentatifs de la population française. Les réponses obtenues ne vaudront que pour cette cible particulière.

2/ Pour susciter l’engagement de votre communauté, il faut un thème fédérateur qui lui parle, pour lequel elle a envie de donner son avis. C’est l’aspect émotionnel des sondages qui a joué dan l’exemple de Rue89 : “marre en effet de cette ligne édito biaisée !”

3/ Ne pas trop en demander aux gens en termes de temps et d’énergie à vous consacrer. Faites des questionnaires ou sondages courts si vous souhaitez obtenir un nombre de réponses significatif.

4/ Demandez des choses claires et précises, pas des questions générales : « comment utilisez-vous Twitter ? » n’est pas assez précis, donnez des exemples de pratiques…

5/ Enfin ne vous désesperez pas si le taux de retour est faible. Ne perdez pas de vue la fameuse règle du 90-9-1 de l’UGC (User generated Content, contenu généré par l’utilisateur) : 90% de consommateurs, 9% de commentateurs, 1% de créateurs. 

Bonne intelligence collective !

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This