AcquisitionActualitéBusinessInvestissementsMoyen OrientTransport

Uber veut s’offrir Careem, son rival au Moyen-Orient

Si Uber connaît des déconvenues fracassantes en Asie, en témoignent ses échecs face à l’Indonésien Go-Jek et le géant chinois Didi Chuxing, la firme américaine mise sur l’Inde, l’Afrique et le Moyen-Orient pour reprendre du poil de la bête. C’est dans cette dernière région que la plateforme de VTC est proche d’un accord qui pourrait lui octroyer une domination sans partage au Moyen-Orient. Uber serait en effet en pourparlers avec Careem, son concurrent basé à Dubaï, selon Bloomberg, qui cite des sources proches du dossier. Aucune décision finale n’a été prise pour l’instant mais un rachat pour 2 à 2,5 milliards de dollars est évoqué.

Si le processus d’acquisition va à son terme, cela viendra concrétiser des discussions préliminaires entamées en juillet entre les deux sociétés pour associer leurs services au Moyen-Orient via la création d’une coentreprise. Selon l’agence de presse économique, Uber souhaitait détenir plus de la moitié de de cette joint-venture et évoquait déjà l’idée d’un rachat de Careem. Cette alliance permettrait ainsi de mettre fin à une rivalité très coûteuse dans la région.Apple-converted-space »> 

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Uber veut s’offrir Careem, son rival au Moyen-Orient
Loi Avia, Twitter : La régulation des plateformes numériques au cœur des débats
Navigation: des drones au cœur du nouveau système anti-mines franco-britannique
[Webinar] Les 6 clefs pour optimiser sa gestion de contenu en entreprise
Après son accrochage avec Twitter, Trump veut limiter la protection dont bénéficient les réseaux sociaux
Innovation frugale : comment mieux innover avec moins de ressources
Tesla autorise Elon Musk à réclamer près de 775 millions de dollars pour sa première paie
Copy link