Tech

[Vécu] Ignoré, il interpelle Free depuis son blog et créé son petit buzz

« Cela fait aujourd’hui 20 jours qu’un DVD est prisonnier d’une Freebox Revolution »… Cela fait maintenant près de 20 jours que Thierry Cumps poste quotidiennement des billets similaires à celui-ci sur son blog pour interpeller Free.

L’histoire est anecdotique. Le DVD loué par Thierry, « In the air » s’est retrouvé coincé dans le lecteur de DVD de sa FreeBox Révolution. Informaticien, Thierry ne trouve pourtant aucun moyen de débloquer son DVD « pris en otage ». Seule solution, ouvrir la FreeBox à l’aide d’un tourne vis, sous peine d’une facture de près de 200 euros émise par le fournisseur d’accès. Il décide donc d’appeler la hot ligne de Free… Injoignable le jour de « l’accident ».

Une fois contacté, Free choisit de ne pas envoyer de technicien « un service auquel ont pourtant droit les clients qui disposent de  l’ATP » (Assistance Technique de Proximité) dont fait partie Thierry. Excédé, celui-ci décide donc d’user de ses ressources:

« Cela m’a énervé que Free ne propose rien pour me dépanner. D’où l’idée d’utiliser mon blog le plus lu pour faire pression sur Free afin qu’ils trouvent une solution à mon problème »

Ainsi, depuis le 11 septembre dernier, Thierry Cumps publie quotidiennement sur son blog des billets pour faire part de l’avancement de la situation. Branché réseaux sociaux, il a également l’idée d’aller toquer à la porte d’Angélique Berge, directrice de la relation abonnés chez Free, sur sa page Facebook afin d’obtenir un minimum d’assistance.

Dès lors, Free envoie un sms à Thierry pour procéder à l’échange de sa FreeBox révolution, en emportant par la même occasion le fameux DVD loué bloqué. Notre blogueur continue donc depuis ce jour à poster des articles où seul est écrit  » Cela fait maintenant « X » jours qu’un DVD est prisonnier d’une Freebox Révolution », en attendant de recevoir son DVD par la poste. Ces simples titres suffisent pour créer le « buzz » et être relayés sur les réseaux sociaux.

Malgré l’ampleur qu’a prise sa démarche, Thierry Cumps n’a toujours pas récupéré son DVD et Free ne s’est pas engagé à lui rembourser ses frais de locations… En attendant, l’informaticien et web masteur a posé un scotch sur l’ouverture du lecteur DVD de sa nouvelle Freebox pour ne pas renouveler l’expérience!

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

4 commentaires

  1. Euh… J’ai un problème de machine à laver de marque Brandt, vous pourriez rédiger un article ?

    Inintéressant…

  2. Personnellement, j’ai appelé Free dans la journée pour un problème de lecture de BluRay sur la Freebox TV, après 23 minutes de musique + service technique (surement au fin fond de la Chine), j’ai une personne du SAV très compétente.
    Rendez vous pris avec UPS pour la semaine prochaine avec échange direct de la Freebox TV.
    J’avoue avoir du mal à critiquer Free : un tarif compétitif, des services à la hauteur, et des magnifiques boitiers Freebox et en prime un SAV qui reste correct en comparaison a d’autre qui soit disant sont efficace.

  3. Bonsoir,

    Je quitte ma page Facebook pour vous répondre ici !

    Nous avons bien en notre possession votre DVD, je vous confirme qu’il vous a été retourné ce jour par colissimo. Je tiens le N° de colissimo à votre disposition si vous souhaitez m’adresser un mail pour me le demander.

    Désolée pour cette attente mais le principal c’est que nous l’avons.

    Bien à vous
    Angélique BERGE
    Directrice de la Relation Abonné Groupe ILIAD

[Vécu] Ignoré, il interpelle Free depuis son blog et créé son petit buzz
Innovation de rupture: le fonds pour l’innovation n’a rempli que 20% de ses objectifs l’an passé
Beyoncé, nouvelle source d’inspiration pour les communicants?
Covid-19: des grandes écoles tentent le campus virtuel
Apple: les éditeurs de presse dénoncent une commission « excessive » sur l’App Store
Le PDG de Spotify s’engage à investir 1 milliard d’euros dans les DeepTech européennes
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection