Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéBusinessRetail & eCommerce

Walmart sur le point d’acquérir une part majoritaire dans Flipkart pour 12 milliards de dollars

Walmart, le géant américain de la distribution, serait sur le point de conclure un accord pour acquérir une participation majoritaire dans Flipkart, la principale société indienne d’e-commerce, pour au moins 12 milliards de dollars selon des informations obtenues par Bloomberg.

Le marché pourrait être conclu d’ici deux semaines. Selon les sources proches du dossier, Amazon avait aussi été considéré pour cette acquisition mais toutes les parties prenantes de l’opération se sont finalement mises d’accord sur Walmart.

Flipkart valorisé autour de 20 milliards de dollars après l’opération

Cette transaction serait pour Walmart sa plus importante acquisition jamais réalisée pour une entreprise de commerce en ligne. Tiger Global Management devrait vendre la quasi totalité de sa participation de 20 % dans Flipkart et SoftBank Group libérer une partie substantielle de sa part. À la fin de l’opération, Walmart devrait détenir entre 60 et 80 % de Flipkart. Et l’entreprise indienne devrait alors être valorisée autour de 20 milliards de dollars.

L’e-commerce indien: un marché de 200 milliards de dollars dans 10 ans

Cette acquisition permettrait à Walmart, qui doit faire face à la concurrence d’Amazon, de prendre une position importante sur un marché émergent d’1,3 milliard d’habitants. D’après les projections réalisées par Morgan Stanley, le secteur du e-commerce en Inde est au début de son développement et devrait représenter autour de 200 milliards de dollars d’ici une dizaine d’années.

Walmart possède déjà 21 points de vente dans le pays mais cette prise de participation lui permettrait de pouvoir enfin mettre un pied dans l’e-commerce indien. Selon une estimation de Forrester, Flipkart contrôle près de 40% de la distribution en ligne en Inde. L’option d’Amazon aurait été écartée pour cette prise de participation car l’entité issue d’une telle fusion aurait contrôlé plus de 70 % de la distribution en ligne, ce qui aurait pu déplaire aux autorités de la concurrence.

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction@frenchweb.fr

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This