A la uneData RoomDesignStartupStartup ChannelTech

WonderPush promet d’envoyer des notifications à la cible idéale

76% des Européens qui possèdent un smartphone ont activé les notifications push, selon une étude de Forrester de 2013. C’est sur ce marché de taille que se positionne WonderPush, une start-up parisienne qui édite une plateforme de ciblage des notifications. Sur le plan technique, un éditeur insère un code JavaScript dans un site Web, ou un SDK open source dans une application afin d’obtenir des statistiques sur les parcours des utilisateurs.

Concrètement, un e-commerçant peut ainsi cibler un internaute qui a, par exemple, ajouté un produit dans son panier sans toutefois finaliser l’achat. «A ce moment-là, on peut envoyer une notification push à l’utilisateur pour le lui rappeler, et lui offrir éventuellement les frais de port», détaille Frédéric Mahé, le fondateur.

Côté modèle économique, l’entreprise commercialise son offre comme un service avec plusieurs formules plus ou moins enrichies en fonctionnalités, et dont les tarifs s’échelonnent de 49 euros à plus de 1 200 euros par mois. Si WonderPush dispose essentiellement de clients dans l’e-commerce et dans les médias – notamment ceux spécialisés dans le sport – la société espère être «référente» auprès de tous les petits éditeurs. D’ailleurs, une formule gratuite est disponible. Plus de détails avec Frédéric Mahé, le fondateur de WonderPush.

Fondateur: Frédéric Mahé

Création: 2014

Siège social: Paris

Marché: ciblage des notifications push Web et mobiles

Concurrents: AccengageUrban Airship (USA)

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
WonderPush promet d’envoyer des notifications à la cible idéale
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
TikTok/Bytedance
TikTok: à trois jours de l’échéance, l’app n’a toujours pas d’accord aux États-Unis
[GOOD MORNING Frenchweb] Catherine Barba : « J’ai la responsabilité de soutenir les femmes entrepreneures »
Copy link