ActualitéAffaires publiques

Annonces de François Hollande aux entrepreneurs lundi: Fleur Pellerin a-t-elle gagné une manche?

La clôture des Assises de l’entrepreunariat quia lieu cet après-midi l’Elysée sera l’occasion d’annoncer plusieurs mesures en direction des entrepreneurs et des investisseurs. Une façon d’enterrer la crise des Pigeons de l’automne dernier.

François Hollande recevra les 250 experts et entrepreneurs qui ont participé à ce cycle de réunions qui aura duré quatre mois. Au total, neuf groupes de travail ont planché sur 44 propositions ( l’interview d’Olivier Mathiot (PriceMinister) sur l’atelier fiscalité des Assises)

Le Président Hollande devrait annoncer plusieurs mesures, et reprendre en grande partie les propositions faites lors des différents ateliers de travail:

  • Deux régimes simplifiés: 1/ les actionnaires d’une même entreprise seront imposés de la même manière. Auparavant, la nuance était faite selon le statut de l’entrepreneur, la durée de détention, l’activité etc… 2/ la mise au barème de l’impôt sur le revenu en cas de cession et de plue-values serait maintenue mais allégée avec des abattements supplémentaires.
  • L’instauration d’abattements: le régime de droit commun inclurait un abattement dès la seconde année de détention et pourrait inclure des abattements allant jusqu’à 65%. Le régime incitatif concernant notamment les actionnaires de jeunes sociétés (entrepreneurs et investisseurs) pourrait voir un abattement allant jusqu’à 85%.

Ménager la CGPME

Lors des ateliers, notamment concernant celui de la fiscalité, la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME), avait créé la polémique, craignant que le régime qui permet une exonération sur les départs à la retraite soit soldé. Selon nos informations, une grille de barème est encore à l’étude ce week-end pour aménager ce point.

L’Etat réfléchirait à d’autres mesures, comme celui de favoriser l’incubation de PME françaises à l’étranger.

Fleur Pellerin a-t-elle présenté sa démission ?

Selon des sources concordantes, la ministre de l’économie numérique Fleur Pellerin aurait présenté sa démission après la présentation du Projet de Loi de Financement 2103. En cause à l’époque : un sérieux désaccord entre elle et Jérôme Cahuzac, avec, en toile de fond, la crise des Pigeons qui a sonné le glas d’un divorce entre l’Etat et ses entrepreneurs. François Hollande l’aurait alors convaincue de rester.

Toujours selon nos sources, on évoque un possible remaniement, qui aurait lieu avant l’été. Sont notamment cités Louis Gallois et Anne Lauvergeon, qui préside la Commission Innovation 2030. Selon une source proche de Bercy, Hollande réfléchirait à confier à Fleur Pellerin le Ministère de l’Industrie et du Commerce extérieur. Si l’hypothèse se confirmait, une question se pose : de quoi et de qui va dépendre l’économie numérique, dont beaucoup s’accordent à rebaptiser « industrie de l’innovation » ?

 

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This