Actualité

[Bon App’] Cluck Cluck, pour communiquer directement avec sa baby-sitter

Pays d’origine: Etats-Unis

Editeur: Cluck Cluck Inc

Date de création: mai 2014

Disponibilité: iOS 7.0

cluckcluck

Jongler entre les baby-sitters pour gérer la garde de ses bambins est parfois un casse-tête pour les parents. Erin Matzkin, une ancienne salariée de Walt Disney Company a co-fondé Cluck Cluck en 2014. L’application est disponible sous iOS uniquement en anglais. Elle vise le même public que les applications Care, UrbanSitter ou SitterCity. La différence, c’est qu’elle ne permet pas de trouver de nouveaux baby-sitters mais de communiquer avec un réseau de gardiens d’enfants déjà existant. cluckcluck-eggcellent

Elle recouvre quatre fonctionnalités principales:

  • prévenir sa baby-sitter d’un besoin et le/la réserver
  • le/la payer via Paypal
  • communiquer avec lui/elle pendant la garde des enfants
  • lui donner accès à un répertoire des bons numéros en cas d’urgence

 

Les parents peuvent indiquer une liste de choses à faire et être tenus au courant des activités de leurs enfants en temps réel, photos à l’appui. En fin de mois, les utilisateurs peuvent télécharger le récapitulatif de leurs dépenses via Cluck Cluck sur un tableau Excel pour sauvegarder leurs comptes. En français, l’application tout simplement « Baby sitting » propose des fonctionnalités tout à fait similaires. Cluck Cluck rend donc des services pratiques, et surtout elle concourt à une  chose très importante: rassurer les parents éloignés de leurs chérubins (mais jamais de leurs smartphones) !

Chaque jour à 13h, Frenchweb, en partenariat avec Stardust, spécialiste du test d’applications mobiles, vous présente une application mobile. Soumettez vous aussi la vôtre.

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Bon App’] Cluck Cluck, pour communiquer directement avec sa baby-sitter
Wirecard : après le scandale, la FinTech allemande vend ses activités asiatiques
Seven Senders
E-commerce: 32 millions d’euros pour la startup de livraison Seven Senders
Aux États-Unis, les géants de la Tech se veulent conciliants avec Joe Biden
BNP Paribas et le Crédit Mutuel s’associent dans la télésurveillance
Après la « hype », quel avenir pour les NFT?
Amazon s’ancre un peu plus en Inde avec un fonds de 250 millions de dollars pour les startups