ActualitéBusinessEdTechEuropeInvestissementsLes levées de fonds

EdTech: Jolt lève 14 millions de dollars pour son alternative aux MBA

Très prisé par les professionnels qui veulent donner un coup de boost à leur carrière – pour des raisons de coûts principalement- le MBA est aussi inaccessible à une grande partie d’entre eux. C’est à ce problème que s’attaque la startup Jolt, basée à Londres, en offrant une alternative aux écoles de commerce. Pour poursuivre sur sa lancée, elle vient de lever 14,1 millions de dollars dans un tour de table mené par Balderton Capital et auquel ont également participé Hillsven Capital et Octopus Ventures.

Que propose Jolt? À l’origine, l’entreprise lancée en 2015 proposait une marketplace de cours en vidéo diffusés en direct. Puis, elle a évolué pour ouvrir des campus. Se voyant comme une alternative aux MBA, ses programmes sont intitulés des NAMBA (“Not An MBA”). Flexible, chaque étudiant peut construire son programme en fonction de ses besoins.

Tel-Aviv, Londres et bientôt Manhattan

Mais pour que l’école leur permette tout de même de créer des liens et des contacts, notamment entre participants, ces derniers se retrouvent dans des espaces de co-working ou d’autres lieux investis par Jolt pour suivre les cours dispensés par un professeur mais sous format vidéo. Cela permet à l’entreprise de pouvoir proposer des cours réalisés par des professionnels exerçant dans des entreprises prisées à l’instar de Google, Netflix ou encore Tesla, tout en réduisant les coûts et peu importe où se trouve le campus.

Le premier a été lancé en 2017 à Tel-Aviv. La startup en compte désormais trois à Londres, sept en Israël et lève notamment des fonds pour en ouvrir un à New York, dans le quartier de Manhattan dans le courant de l’année. Jolt revendique des programmes 18 fois moins chers qu’un MBA effectué au sein de la London Business School par exemple. Un des programmes de Jolt coûte ainsi 175 livres par mois pour 4 500 livres à l’année. En moyenne, un MBA coûte 30 000 livres au Royaume-Uni.

Les cours s’adressent aux professionnels qui possèdent un diplôme de premier cycle universitaire et au moins deux années d’expérience ou sans diplôme mais avec trois années d’expérience. Au total, Jolt revendique un plus grand nombre d’étudiants que la London Business School avec un taux de croissance de 25% d’inscriptions par rapport à l’année dernière. Mais la startup ne donne pas plus de chiffres précis. Elle a en tout cas à nouveau la confiance des investisseurs et a levé au total 23,3 millions de dollars depuis sa création en 2015.

Jolt: les données clés

Fondateurs : Roei Deutsch, Nitzan Cohen Arazi, Nadav Lesham
Création : 2015
Siège social : Londres
Secteur : EdTech
Activité : cours via des vidéos pour les professionnels


Financement : 23,3 millions au total. Investisseurs: Balderton Capital, Hillsven Capital, Octopus Ventures.

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH. Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EdTech: Jolt lève 14 millions de dollars pour son alternative aux MBA
Comment Starburst Accelerator veut faire décoller les pépites du secteur aéronautique et spatial
Temasek et Trustbridge songent à mettre la main sur les activités de WeWork en Chine
[Made in Océan Indien] Qui est Talenteum, la startup mauricienne à impact social?
Les offres d’emploi de la semaine
WorkBoard lève 30 millions de dollars pour sa plateforme de gestion de projets en entreprise
[Made in Bretagne] Zoom sur l’écosystème digital breton en 2020
Copy link