A la uneMedia

FrenchWeb lance le Paris Tech Guide

paris-tech-guideFrenchWeb, le magazine de l’innovation et des professionnels du digital, lance ce lundi le Paris Tech Guide, une plate-forme rédigée et pensée pour les étrangers s’intéressant à la scène numérique et technologique française. Entièrement en anglais, ce guide a vocation à rassembler les informations essentielles pour les investisseurs, entrepreneurs, start-upers étrangers… souhaitant se rendre à Paris pour raison d’affaires et qui envisagent potentiellement de monter leur société ou d’investir dans l’Hexagone.

« Le Paris Tech Guide a une triple vocation : une dimension communautaire pour permettre à chacun de découvrir qui sont les acteurs clefs de l’e-commerce, du logiciel, des objets connectés… ; une dimension plus pratique avec des informations pour aider les entreprises étrangères à s’implanter en France ; et des contenus lifestyle avec les lieux à connaître… de jour comme de nuit » explique Richard Menneveux, directeur de publication et fondateur de FrenchWeb.

Un guide « business et communautaire »

Les internautes pourront par exemple retrouver la liste des événements à ne pas rater, classés selon plusieurs thématiques, ou encore les bonnes adresses de la capitale où se rendre pour networker : espaces de coworking, salles de réception pour organiser un événement, bars où il est possible de rencontrer des professionnels du secteur, hôtels…

richard-menneveux-frenchweb
Richard Menneveux, CEO d’Decode Media, et fondateur de FrenchWeb.

Aussi, une liste des comptes Twitter à suivre est disponible et sera enrichie dans le temps. Le site présentera également aux étrangers les acteurs clés pour les aider à développer leur activité en France : entrepreneurs, business angels français, sociétés de capital-risque, incubateurs, associations, agences de communication françaises, cabinets d’avocats…

Enfin, les articles phares des journalistes de Frenchweb seront traduits en anglais afin de proposer un fil d’actualité régulier sur la scène française à destination des lecteurs internationaux.

Déjà 17% des lecteurs à l’international

Entièrement sous l’initiative de FrenchWeb, le lancement du Paris Tech Guide survient alors que l’écosystème français suscite de plus en plus l’intérêt des acteurs internationaux, notamment grâce à une série de levées de fonds records (100 millions d’euros pour Deezer, 100 millions de dollars pour Blablacar, 74 millions d’euros pour Sarenza, bientôt 100 millions d’euros pour Sigfox…). Enfin, il y a quelques semaines, neuf métropoles françaises ont reçu le label « French Tech » en vue de renforcer leur visibilité à l’international.

Fondé en 2010, FrenchWeb réalise déjà 17% de son audience mensuelle à l’international (Google Analytics, novembre 2014), notamment auprès d’une communauté de Français établis à l’étrangers (entrepreneurs, investisseurs, étudiants…). Sur LinkedIn, le groupe privé (c’est-à-dire dont les adhésions sont validées manuellement, une par une, par les équipes) compte déjà plus de 36 000 membres francophones dans le monde, contre plus de 37 000 abonnés pour la page Facebook, et plus de 170 000 sur Twitter. « Avec le Paris Tech Guide, nous voulons clairement cibler un lectorat international, non francophone, et donner plus de visibilité au dynamisme de l’écosystème français » conclut Richard Menneveux.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

FrenchWeb lance le Paris Tech Guide
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Twitter: les hackers ont « manipulé » des employés pour accéder aux comptes de célébrités
Censure à Hong Kong: le New York Times va déplacer son service numérique à Séoul
Facebook
Malgré le boycott publicitaire, Facebook « refuse de se montrer responsable vis-à-vis de ses utilisateurs »
Dans sa course contre TikTok, Facebook troque Lasso pour Reels
La BBC veut supprimer 600 postes dans le cadre d’un plan de développement du numérique
Copy link