ActualitéBusinessTech

IBM se renforce dans l’IA et le cloud hybride avec une nouvelle acquisition

Le géant de l’informatique américain IBM poursuit ses ambitions dans le cloud hybride et l’intelligence artificielle avec le rachat de la startup germano-américaine Instana, spécialisée dans la gestion de la performance des applications dans le cloud. Si le montant de l’opération n’a pas été communiqué, on sait que la startup a levé 57 millions de dollars depuis son lancement. La transaction devrait être conclue dans quelques mois.

Lancé en 2015 par Pete Abrams, Mirko Novakovic, Fabian Lange et Pavlo Baron, Instana développe une solution APM (Application Performance Monitoring) permettant aux entreprises de gérer les performances d’applications complexes cloud-native. Lorsqu’elle sera intégrée à IBM, la solution permettra aux entreprises d’optimiser la gestion des applications dans le cloud hybride, et proposera des solutions SaaS et en local, selon les besoins du client.

« Nos clients sont aujourd’hui confrontés à la gestion d’un paysage technologique complexe rempli d’applications et de données critiques qui s’exécutent dans une variété d’environnements Clouds hybrides – des Clouds publics, des Clouds privés et en local », commente Rob Thomas, Senior Vice President du pôle Cloud and Data Platform chez IBM. « L’acquisition d’Instana est une nouvelle étape importante que nous franchissons pour fournir aux entreprises le portefeuille le plus complet de solutions automatisées par l’IA. »

Miser sur le cloud 

Cette acquisition intervient un mois après l’annonce d’IBM en octobre dernier sur son intention de scinder ses activités de gestion d’infrastructures pour se concentrer sur le cloud. En effet, le géant américain souhaite réunir ses activités d’hébergement et de gestion de services et d’infrastructures d’ici la fin de l’année 2021. Il revendique un carnet de commandes de 60 milliards de dollars dans ces activités.

Le rachat d’Instana s’inscrit donc dans cette stratégie visant à se renforcer dans l’IA et le cloud hybride. IBM a par ailleurs lancé une offre basée sur l’IA en début d’année. Baptisée IBM Watson AIOps, elle permet d’automatiser la façon dont les entreprises détectent, diagnostiquent et répondent aux anomalies informatiques en temps réel. Le géant américain a également fait l’acquisition de WDG Automation, spécialisé dans l’automatisation intelligente grâce à des robots logiciels, et étendu son partenariat avec ServiceNow, pour développer une solution commune visant à réduire les risques opérationnels et les coûts dans les entreprises grâce à l’IA.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
IBM se renforce dans l’IA et le cloud hybride avec une nouvelle acquisition
DoorDash
FoodTech: le livreur DoorDash vise une valorisation d’au moins 25 milliards de dollars
FinTech
Qonto, Swile, Lydia… : les levées de fonds de l’année 2020 dans la FinTech
Comment Monext mise sur la personnalisation des services de paiement
TousAntiCovid: l’app de traçage passe le cap des 10 millions d’utilisateurs
Palantir
[DECODE Market] Palantir, Ant Group et Altice Europe : 3 destins très différents sur les marchés boursiers
Libra: après les polémiques, quelle trajectoire pour le projet de Facebook?