ActualitéInvestissementsTech

Intel Capital crée un fonds de 76 millions d’euros destiné à l’informatique des sens

Intel Capital, le fonds d’investissement du fabricant américain, fait le pari de l’informatique de la perception, ou les possibilités d’interaction homme / machine utilisant les capacités de reconnaissance vocale, gestuelle, faciale ou l’eye-tracking, pour son prochain axe stratégique de développement.

Intel, représenté par son vice-président exécutif Tom Kilroy, a fait cette annonce hier à l’occasion du discours d’ouverture du salon informatique Computex de Taiwan. En voulant offrir « une expérience plus naturelle, plus intuitive et immersive » aux consommateurs, Intel essaie de contrecarrer l’érosion du marché PC face à ses concurrents mobiles.

L’intérêt de l’américain pour ces technologies n’est pas nouveau et s’est déjà traduit par un concours auprès des développeurs pour l’élaboration de nouvelles applications ou le lancement avec Creative d’une caméra 3D. « Les appareils copiant les capacités humaines comme la vue, l’ouïe ou la capacité de sentir ont longtemps été des sujets de science-fiction mais nous disposons maintenant de la technologie nécessaire » commente Arvind Sodhani, vice-président d’Intel à la tête d’Intel Capital: « Ce fonds investira dans des startups et des entreprises impliquées dans ces expériences et apportera le soutien technique et logistique pour un développement international. »

Créé en 1991, Intel Capital a investi près de 8,25 milliards d’euros, dont 250 millions l’an passé, dans plus de 1200 startups.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Intel Capital crée un fonds de 76 millions d’euros destiné à l’informatique des sens
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link