A la uneActualité Start Me UpEuropeStart Me UpTech

Keymetrics lève 2 millions de dollars pour adresser les grands groupes

Keymetrics, une plateforme de monitoring et de gestion d’applications Node.js (une plateforme JavaScript utilisée par les développeurs) en temps réel, annonce une deuxième levée de fonds de 2 millions de dollars réalisée auprès d'Alven et Runa Capital, ainsi que de l'accélérateur américain Techstars qui l'a accompagné.

Destinée aux développeurs, la solution baptisée PM2 se place sur un marché de niche. La plateforme Node.js est en effet utilisée par 4,5 millions d’utilisateurs actifs par mois selon les chiffres de la Fondation éponyme. Keymetrics propose un tableau de bord de contrôle des «crash» techniques des applications mobiles tout en mesurant leur performance et leur fiabilité. La société revendique 20 millions de téléchargements. Elle commercialise sa solution en Saas.

La société avait levé 250 000 dollars en amorçage entre 2014 et 2015 auprès de Kima Ventures et de Right Side Capital Management. Son fondateur, Alexandre Strzelewicz, est l'ancien manager du Lab R&D et Cloud computing de l'école Epitech.

Avec cette levée de fonds, Keymetrics veut développer son offre commerciale vers les grands comptes. «Nous voulons aussi rapidement nous développer dans l'Internet des objets et des systèmes électroniques», précise le fondateur.

Fondateur: Alexandre Strzelewicz

Siège: Paris

Date de création: 2014

Effectifs: 4

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Keymetrics lève 2 millions de dollars pour adresser les grands groupes
Gaming : Piepacker lève 12 millions de dollars auprès de Lego
Startups: Station F lance un programme pour les grands débutants en entrepreneuriat
Atos: après une véritable série noire, le géant informatique français change de patron
Batch, la startup de Simon Dawlat (AppGratis), boucle un tour de table de 20 millions d’euros
Porté par Dassault Systèmes et Ubisoft, le logiciel français s’est envolé en 2020
Pixel 6: Google va-t-il enfin percer sur le marché des smartphones?