A la uneAsieFrenchWeb DayHealthcare

«La médecine va se faire uberiser à l’horizon 2025»

Les médecins sont-ils prêts à partager leur savoir et donc leur pouvoir? Alors que les nouvelles technologies permettent à chacun de s'emparer d'une partie de ce savoir, les changements de mentalité qui arrivent déjà s'annoncent colossaux. Comment se positionneront les politiques et les organisations professionnelles? 

Des échanges sans détours, avec Dr. Amina Yamgnane, chef du service de l'hôpital américain de Neuilly et Jean-Michel Billaut, créateur de l'Atelier BNP Paribas, et amputé de la jambe à la suite d'une erreur médicale. « Le deep learning va balayer tous les sachants», prédit d'ailleurs celui-ci. 

VOIR: Quand le patient prend le pouvoir, à l'occasion du Frenchweb Day Santé:

[NOUVEAU] «Healthcare Connect»: l’émission e-santé

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

3 thoughts on “«La médecine va se faire uberiser à l’horizon 2025»”

  1. Conférence très intéressante. Y a t’il possibilité de voir les autres conférences de ce FrenchWeb Day ? Merci

  2. Les 2 intervenants font comme si la médecine était une science exacte. Or la médecine c’est avant tout l’ajustement de règles générales à des cas toujours uniques dans un contexte d’incertitude plus ou moins grand. Il ne peut y avoir d’obligation de résultat, sinon plus aucun chirurgien n’opérera, plus aucun biologiste de rendra de résultat, plus aucun médecin ne prescrira de médicament (il y a toujours un risque infinitésimal de réaction allergique grave imprévisible) et… personne ne crééra jamais d’appli ou d’objet connecté puisque eux non plus ne seront jamais exacts et ne pourront s’engager sur des résultats, raison pour laquelle il n’y a presque pas d’app santé mais des milliers d’app wellness.
    Et bien sûr qu’il nous faut des outils plus adaptés à notre pratique, à commencer par ceux qui nous libérerons de l’administratif pour que nous puissions passer plus de temps avec les malades, ensuite ceux qui nous permettront d’avoir à portée de clic tous les algorithmes à jour de l’état des connaissances médicales et les informations sur le patient. Mais ce qu’il nous faut surtout c’est renouveler le pacte avec les patients. Je sais beaucoup de choses, et j’aimerais partager avec vous ce qui est important pour votre santé, mais je ne sais pas tout non plus, alors veuillez accepter que je vérifie mes informations le cas échéant, sans que vous remettiez en cause ma compétence, car ce qu’il y a dans cet ordinateur est une partie de mon cerveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This