ActualitéFrenchWeb DayLes levées de fondsMarketing & Communication

Le Français TVTY lève 3,3 millions d’euros et se rêve en Criteo du spot TV

La start-up parisienne TVTY spécialisée dans le reciblage publicitaire multi-écrans annonce une levée de fonds de 4,5 millions de dollars (soit plus de 3,3 millions d’euros) auprès des fonds Partech Ventures, et 360 Capital. Quelques business angels, non cités, participent aussi à tour. 

5 à 10 personnes recrutées d’ici fin 2014

« Les 4,5 millions de dollars levés se répartissent à 50-50 entre Partech Ventures et 360 Capital Partners » indique Eliott Reilhac, directeur général de TVTY. La moitié de cette somme sera consacrée à l’ouverture d’un bureau à Londres début juillet et contribuera au développement européen de la société. A ce jour, elle ne compte qu’un bureau à Paris. L’autre moitié financera l’ouverture de deux bureaux aux Etats-Unis, à New York, et à San Francisco au début du mois de septembre. Aujourd’hui, notre effectif est de 15 personnes, nous espérons en embaucher entre 5 et 10 d’ici la fin de l’année » poursuit Eliott Reilhac. Le directeur général ira s’installer aux Etats-Unis cet été, « je vais être entre New York et San Francisco et je débarque avec un responsable des opérations et un responsable du business développement » précise-t-il.

Pour l’heure, TVTY vise les événements à fort tafic et à fort taux d’engagement, comme les événements sportifs par exemple. La start-up devrait « signer plusieurs contrats liés à la prochaine Coupe du Monde d’ici quelques jours » indique le quotidien Les Echos. 

Collaborations à venir avec YuMe, Dailymotion et Specific media

Récompensée par le prix du MIPCube Lab début avril, TVTY commercialise une solution de tracking TV qui permet de détecter la publicité diffusée sur une chaîne et de diffuser un spot associé, en temps réel, sur une tablette ou smartphone. Une solution qui colle parfaitement à la posture « second-screen » (second écran) adoptée par nombre de téléspectateurs. Elle utilise la technologie Fingerprint vidéo et concurrence par exemple l’allemand Wywy. Sur le marché européen, on pense bien sur à l’autre français, ClickOn, qui propose lui aussi « une solution de synchronisation des actions marketing à la diffusion des pubs TV ». La startup parisienne avait levé 300 000 euros en janvier dernier.

Aux Etats-Unis, TVTY affrontera la concurrence d’acteurs déjà présents comme Civolution. Elle bénéficiera en revanche d’alliés déjà présents sur ce marché. Eliott Reilhac confie à Frenchweb être « confiant » sur des « discussions avancées » avec plusieurs acteurs dont Specific media, Dailymotion et YuMe. YuMe est l’une des régies publicitaire vidéo multi-écrans déjà présente outre Atlantique co-fondée en 2004 par Jayant Kadambi, un indien expatrié aux Etats-Unis. Contacté, YuMe confirme qu’une négociation est en cours avec TVTY mais que pour l’instant une collaboration n’a pas encore été actée. Ces partenariats ne sont donc pas encore officiels. « On va pouvoir se connecter à leurs outils techniques, qui nous permettrons de déclencher des campagnes ciblées, et eux vont inclure notre solution dans leur offre commerciale auprès des marques. Nous serons rémunérés sur un modèle CPM (coup pour mille impressions, ndlr) à chaque campagne acceptée » s’enthousiasme Eliott Reilhac.

Fondée en 2009, TVTY proposait initialement des quizz pendant les pages publicitaires, avant de se réorienter sur une solution de reciblage multi-écrans en temps réel. TVTY compte parmi ses clients Renault, Microsoft, Doubleclick, Nespresso, ou encore Orange. « Notre objectif est de conclure des partenariats globaux avec des annonceurs clés comme L’Oréal et d’être intégré dès la réflexion sur la stratégie média » explique le directeur général de la start-up.

Mis à jour à 18h20 le 23 mai 2014

Tags

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Le Français TVTY lève 3,3 millions d’euros et se rêve en Criteo du spot TV
WeWork: SoftBank injecte 5 milliards de dollars et lance une OPA pour 3 milliards
La startup UntieNots lève 1,7 million d’euros pour sa solution de fidélisation client
La startup Ibat se positionne sur la transformation digitale du BTP avec une levée de 2,4 millions d’euros
La startup e-sport Nicecactus lève 5 millions d’euros pour lancer un programme de sponsoring
300 millions de dollars de pertes pour la startup Lime en 2019
La startup JobyPepper lève 1,5 million d’euros pour sa plateforme de missions à courte durée
Copy link