ActualitéAsieChineLes levées de fondsTransport

Le site de microblogging Weibo place ses pions dans l’app de transports Didi Kuaidi

Le montant 

Fruit de la fusion entre les applications Kuaidi Dache et Didi Dache survenue en février, Didi Kuaidi vient de recevoir un investissement de 142 millions de dollars – l’équivalent de 129,8 millions d’euros – de la part du réseau social chinois Weibo, révèle un document de l’Autorité américaine des marchés financiers. La firme Sina Corp, qui édite Weibo, a confirmé mardi avoir opéré cet investissement par le biais de sa holding des Îles Caïmans, Xiaoju Kuaizhi Inc. Elle s’était introduite à la Bourse de New York en avril 2014, d’où le fait que ses investissements soient rendus publics par la SEC.

Le fait qu’une société de microblogging investisse dans les transports est à première vue surprenant… Mais ne l’est plus vraiment lorsque l’on sait que Weibo est détenu à 18% par le géant de l’e-commerce Alibaba. Et que ce même Alibaba détient également des parts dans Kuaidi Dache (donc dans Didi Kuaidi), comme l’explique TechinAsia.

Le modèle économique

La société de réservation de transports se rémunère grâce à une commission perçue sur les courses réservées via son application. Au total avec les différentes gammes de services qu’elle propose, Didi Kuaidi couvre 360 villes chinoises. Elle compte 1,35 million de chauffeurs et était valorisée 6 millions de dollars au moment de la fusion d’après une source proche du dossier citée par l’agence Reuters. Pour se démarquer, sa stratégie réside aussi dans l’attribution de portions de trajets gratuites à ses clients, ce qui représente une dépense que la société estime à 1 milliard de yuans.

Les objectifs

On ne sait pas précisément comment Didi Kuaidi compte investir ces 142 millions de dollars. Mais une chose est sûre, face à Yidao Yongche et à l’américain Uber, son objectif est de faire rapidement grimper sa communauté et d’atteindre les 30 millions d’utilisateurs d’ici 2018, comme l’a récemment déclaré son PDG. L’idée étant de gagner un maximum de parts de marché pour ne pas laisser ses concurrents prendre la main. Pour l’accompagner, il bénéficie donc non seulement du soutien financier de Weibo mais aussi directement de deux géant chinois de l’e-commerce: Tencent et Alibaba. Baidu en revanche, soutient financièrement Uber.

Le support n’est d’ailleurs pas uniquement financier. Tencent édite l’application de messagerie WeChat – l’équivalent de Whatsapp en Chine – et a du coup intégré le service de Didi Kuaidi dans celle-ci. Désormais, le fait d’avoir pour partenaires deux des applications de messagerie principales chinoises confère un avantage net à Didi Kuaidi face à ses concurrents Uber et Yidao Yongche.

[tabs]

[tab title= »A propos de Didi Kuaidi »]

Date de création : 2015, date de la fusion entre Kuaidi Dache et Didi Dache, qui avaient vu le jour en 2012

Secteur : Transports

Origine : Chine

PDG : Cheng Wei

Investisseurs : notamment Alibaba, Weibo et Tencent

[/tab]

[/tabs]

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This