BusinessChiffres ClesData RoomRetail & eCommerce

[NUMBERS] Les services proposés par Amazon Prime valent 785 dollars par an

Amazon Prime est un axe majeur du modèle d’Amazon. Mais que vaut vraiment ce service ? Les analystes de JP Morgan ont fait le calcul et ont évalué la valeur totale des avantages Prime à 785 dollars par an.

Tous les avantages de Prime mis bout à bout valent donc plus que le prix de l’abonnement annuel aux États-Unis, qui se situe à 119 dollars après une récente augmentation de 20 dollars.

Une offre impossible à concurrencer ?

Et Amazon prend soin de son service. Il faut dire que selon la société d’analyses Consumer Intelligence Research Partners, les clients Prime dépensent beaucoup plus que les autres, à hauteur de 1 700 dollars par an en moyenne, contre 700 dollars pour les non abonnés. Ainsi, en plus des différents services comme la livraison en deux jours, l’accès à Amazon Music ou encore à son service de streaming, tous les clients américains vont pouvoir profiter dès cet été de 10 % de réduction chez Whole Foods et de rabais hebdomadaires sur les articles les plus vendus. Pour rappel, Amazon avait racheté la chaîne de supermarchés bio pour 13,7 milliards de dollars l’année dernière.

Ainsi, la valeur du service, qui a récemment franchi la barre des 100 millions d’abonnés dans le monde, n’a fait qu’augmenter. En un an, sa valeur a connu une hausse de 12 % selon les analystes de JP Morgan. Pour ces derniers, il s’agit même du meilleur deal du marché et il sera difficile pour les autres entreprises de réussir à le concurrencer, et même à s’aligner.

 

La méthode de calcul utilisée par JP Morgan :

Crédit: JP Morgan.
Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH. Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media
Amazon
[NUMBERS] Les services proposés par Amazon Prime valent 785 dollars par an
Droit à l’oubli: le Conseil d’État entérine la victoire de Google face à la Cnil
French Tech: en pleine crise, les startups peinent à lever des fonds
FinTech : la startup suédoise Tink s’offre Eurobits Technologies pour 15,5 millions d’euros
Télémédecine: les hôpitaux s’organisent face au déferlement du coronavirus
FoodTech: l’alimentation de proximité accélère sa numérisation depuis la fermeture des marchés
Cureety lève 1,2 million d’euros pour suivre à distance les patients souffrant de maladies graves
Copy link