ActualitéCorrespondantsMarseille

[Made in Aix-Marseille] Barouding, The Camp…

Par Audrey Debraine, correspondante FrenchWeb

De la start-up Barouding, à l’inauguration de The Camp, tour d’horizon de l’actualité économique et digitale avec Audrey Debraine, correspondante FrenchWeb à Aix-Marseille.

 

La start-up du mois: Barouding

Johan Bernard est l’un des fondateurs de Barouding, concept lancé il y a quelques mois à Aix-en-Provence par 4 associés amoureux du voyage. Passionné par la culture Web et les réseaux sociaux, il est chargé de développer la communauté de baroudeurs, et nous parle aujourd’hui de cette start-up.

Audrey Debraine, correspondante FrenchWeb: Comment décririez-vous le concept de Barouding et à qui s’adresse-t-il?

Johan Bernard, cofondateur de Barouding: Barouding, c’est une plateforme de mise en relation entre voyageurs qui se ressemblent sur des critères psychologiques! Ce concept s’adresse à tous les solos en quête d’aventure, à tous ceux qui préfèrent trouver des personnes qui partagent leur vision du voyage plutôt que de partir avec leur entourage qui n’est pas forcément la meilleure option.

Nous pensons que ce qui fait l’âme d’un voyage, c’est le partage des émotions et des expériences avant tout… Encore faut-il que ces compagnons de voyage vous ressemblent au préalable et soient sur la même longueur d’onde! Car ce qui plait à un voyageur ne plaira pas forcément à un autre. C’est là où notre concept intervient.

Quelle vision avez-vous du secteur du voyage de groupe?

Le voyage de groupe souffre d’une image ternie par un tourisme de masse toujours plus déshumanisé. On a cette image de «troupeau» de personnes hétérogène qui déambule dans les lieux les plus touristiques de la région.

Pour nous, le voyage de groupe ce n’est pas ça. C’est sortir des sentiers battus par groupe de 4 à 12 personnes, c’est partager de vrais instants de vie et créer des souvenirs forts, ainsi que de belles amitiés autour d’un thème (surf, trek, survie, dégustations). Nous souhaitons replacer l’humain au centre du voyage, l’idée n’est pas de déplacer des gens sur un circuit mais de leur faire vivre un voyage d’exception où destination et expériences ne forment qu’un tout.

Quelles sont les destinations et modes de voyage les plus demandés par votre communauté?

Les destinations en vogue par nos baroudeurs sont le Népal, le Cap Vert, les Philippines, Berlin, la Birmanie, Naples et la Corse… Ce sont du moins celles qui génèrent le plus d’intérêt sur notre site.

Nos voyageurs sont très intéressés par l’expérience de voyage et le thème proposé. Les treks en tout genre plaisent énormément à ces personnes en quête d’aventure, d’authenticité, et de découverte. Mais nous avons aussi des voyages plus «zen» pour les moins sportifs de nos baroudeurs!

Trois mois après la création de Barouding, quels sont vos objectifs pour les prochaines années?

Nous n’existons que depuis début juin, et plusieurs baroudeurs se sont déjà lancés dans l’aventure! Plusieurs dizaines de réservations ont déjà été enregistrées et nous faisons partir nos premiers voyages au moment où j’écris ces lignes. Nos objectifs pour l’année prochaine sont toujours plus de voyages, une communauté toujours plus fournie, et une humanisation du voyage toujours plus globale.

 

Le lieu du mois: The Camp

Après des années de réalisation, The Camp, projet porté par Frédéric Chevalier, disparu tragiquement l’été dernier, s’apprête enfin à ouvrir ses portes.

Tous droits Golem Images pour thecamp et Corinne Vezzoni & Associés

Ce campus numérique nouvelle génération a pour vocation de travailler sur les villes intelligentes de demain. Logement, mobilité, production: l’écosystème The Camp sera entièrement dédié aux projets d’individus et d’organisations en tout genre, et aura pour objectif d’échanger les idées, d’expérimenter ensemble, de prototyper puis de trouver des «solutions concrètes et impactantes» pour changer le quotidien.

Comment? En mettant à profit des technologies et domaines innovants comme la réalité virtuelle, la robotique ou l’intelligence artificielle au travers de programmes variés: coaching, expérimentations en collaboration par des collectivités, l’organisation de challenges portant sur des projets d’intérêt général…

La modernité, l’ambition et l’innovation du lieu se retrouvent également dans l’architecture de Corinne Vezzoni, qui l’a imaginé tel un showroom OVNI à ciel ouvert et côtoyant des installations originales comme un potager expérimental, des espaces de méditation ou encore un théâtre de verdure…

The Camp en quelques chiffres:

  • 12 000m2 de bâtiments,
  • 7 hectares de nature,
  • 250 chambres,
  • 2 restaurants.

L’inauguration est prévue le jeudi 28 septembre.

Pour plus d’informations: le site ou la page Facebook.

La correspondante:

Audrey

 

Audrey Debraine est chef de projet chez StarDust.

 

Tags

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This