ActualitéBusinessCorrespondantsMarseilleStartupTech

[Made in Aix-Marseille] GwiidO, The Babel Community…

Par Audrey Debraine, correspondante FrenchWeb

De la start-up GwiidO, en passant par The Babel Community, tour d’horizon de l’actualité économique et digitale avec Audrey Debraine, correspondante FrenchWeb à Aix-Marseille.

La start-up du mois : GwiidO

Présentation de l’application mobile GwiidO, dont la sortie est prévue en avril 2018, avec son fondateur Julien Saiani.

Audrey Debraine, correspondante FrenchWeb: Quel est le concept de GwiidO?

Julien Saiani, fondateur de GwiidO: GwiidO est un service digital mobile «clé en main» destiné aux professionnels du tourisme qui souhaitent maitriser l’expérience urbaine de leurs clients tout en communiquant autrement avec eux.

Nous proposons, via notre application mobile, différents parcours sportifs conçus pour la découverte culturelle et architecturale d’une ville. L’utilisateur est audio-guidé tout au long du parcours pour le rendre autonome dans sa pratique; et au fil des spots qu’il rencontre, par géolocalisation, GwiidO déclenche des anecdotes audio culturelles, gastronomiques, sociales, …etc. Le genre d’histoires authentiques que seuls les locaux connaissent, qui sont faciles à retenir et qu’on adore raconter à notre retour.

Le nom a-t-il une signification particulière?

L’idée de départ était de remplacer l’ami sportif et cultivé que l’on n’a pas forcément quand on débarque dans une ville.

Et pour symboliser cet «ami» quoi de mieux qu’un prénom…? Nous avons choisi «GwiidO» car c’est le prénom italien équivalent de «Guy», phonétiquement ça évoque le guidage, et l’orthographe un peu particulière c’est tout simplement pour avoir un nom de marque et des noms de domaine internet disponibles!

Quel parcours professionnel et/ou expériences personnelles amènent à la création de cette start-up?

J’ai une double formation école d’ingénieur et école de commerce, et j’ai passé 6 ans dans le Conseil en Transformation d’entreprises.

Le job de consultant est par définition très mobile, et je me suis souvent trouvé dans des villes que je ne connaissais pas.

Ayant toujours une paire de baskets dans ma valise, je ne savais pas toujours où aller courir…et au final je tournais en rond autour de l’hôtel par peur de me perdre ou bien je restais dans la salle de sport de l’hôtel: l’idée est partie de là.

Nous avons ensuite posté cette idée, avec ma compagne qui est une professionnelle du tourisme, sur différents concours de start-up et nous sommes à chaque fois allés en finale, ce qui m’a décidé à quitter mon emploi pour me lancer à 100% avec ma start-up en septembre dernier.

Le sport et la culture sont des domaines très larges, qu’est-ce qu’il les rassemble?

Le PLAISIR: ce sont des activités que l’on fait par plaisir, pour se divertir et relâcher la pression.

Et c’est comme cela que nous l’implémentons dans notre solution digitale: des parcours sportifs qui permettent de prendre du plaisir grâce à ses jambes et des anecdotes audio-insolites très courtes pour retenir des choses intéressantes et décalées à partager ensuite auprès de notre entourage.

Quel sera le profil type de vos utilisateurs?

Nous distinguons nos clients BtoB de nos utilisateurs finaux.

Nos clients cibles sont les hôteliers, acteurs du MICE, institutions (villes, communautés, offices du tourisme), agences réceptives, croisiéristes…

Les utilisateurs finaux seront les clients de nos clients, le persona type est le suivant: 30-45 ans, sportif et connecté, voyageant souvent dans des hubs métropolitains comme les voyageurs d’affaires ou les city-breakers.

Vous avez récemment reçu le soutien financier de la Région qui identifie GwiidO comme projet touristique innovant, parlez-nous de ce qui vous différencie dans ce secteur du tourisme.

En effet, la Région PACA a repéré notre concept lors du concours de start-up Tourisme Innov 2017 organisé par la CCI Marseille Provence et après maturation de notre Business Plan et de notre proposition de valeur, nous avons obtenu une subvention de 21 000 euros, ce qui est juste formidable pour démarrer!

Au-delà de la technologie, je pense que nous adressons une vraie tendance des professionnels du Tourisme: le PENDANT Séjour. Nous les aidons à agrémenter et maitriser l’expérience urbaine de leur client, et ça c’est un vrai sujet.

Le deuxième point différenciant est notre modèle économique: nous ne sommes pas une SSII qui vend une application, mais des loueurs de solutions digitales.

Notre application existe sur étagère: nous la personnalisons aux couleurs du client, puis nous la louons mensuellement à ce dernier.

Ainsi pour quelques milliers d’euros par an tout professionnel du tourisme, des grands groupes hôteliers aux TPE et indépendants, peuvent prendre le virage de la Digital Mobility grâce à une application mobile disponible en quelques jours.

L’ensemble de cette solution est 100% personnalisable pour nos partenaires BtoB (hôteliers, offices du tourisme, organisateurs de Salons et Congrès, Croisiéristes…) pour faire de gwiido LEUR outil permettant d’enrichir l’expérience des clients pendant leur séjour.

La sortie de l’app est prévue dans quelques semaines, quelles sont les prochaines étapes?

Notre service sera disponible en avril 2018. D’ici là nos activités principales sont: la finalisation de nos premiers contenus (parcours et anecdotes audio), l’obtention de nos derniers financements comme la Bourse FrenchTech, et bien sûr la prospection et la vente de notre solution auprès des professionnels du tourisme.

Car c’est le nerf de la guerre: que notre service «GwiidO» rencontre son marché, pour devenir un vrai service BtoB…et non juste une idée «sympa».

En savoir plus sur les réseaux sociaux

Le lieu du mois: The Babel Community

A la découverte de The Babel Community avec Laurent Falzoï, fondateur et directeur commercial.

The Babel Community

Audrey Debraine, correspondante FrenchWeb: Quel est votre parcours?

Laurent Falzoï, directeur projet The Babel Community: Je suis originaire de Marseille, diplômé de Montpellier BS en 2009. J’ai 9 années d’expérience professionnelle dont 6 en consulting. Après avoir quitté Paris pour rejoindre Marseille en 2013, j’ai décidé en 2015 de quitter le conseil pour rejoindre la start-up MonDocteur.fr et développer l’activité en région PACA en tant que Directeur Régional. En 2016, un an après avoir lancé la région pour MonDocteur.fr et fort de nombreux succès, j’ai saisi l’opportunité offerte par AXIS de lancer un grand projet national très ambitieux en créant le concept et la marque The Babel Community.

Parlez-nous de l’expérience urbaine The Babel Community et comment définir ce nouveau lieu?

The Babel Community est un lieu de vie urbain à destination des nouvelles générations d’actifs.

C’est un espace hybride qui réunit dans un même immeuble, idéalement situé dans Marseille :

  • 55 logements individuels meublés disponibles à la location pour des durées de séjour de minimum 1 mois,
  • 25 chambres en coliving dans 5 grands appartements avec cuisine et séjour partagés,
  • 170 postes de travail en open space, bureaux individuels ou bureaux partagés,
  • un restaurant ouvert à tous, midi et soir, du lundi au samedi,
  • une salle de fitness,
  • des salles de réunion et même un amphithéâtre de 35 places assises.

Le tout animé quotidiennement par des évènements festifs, sportifs ou professionnels.

The Babel Community

En quoi le lieu se différencie-t-il des autres espaces de coworking marseillais?

L’intégration de toutes les fonctions citées dans la réponse précédente est un vrai facteur différenciant tout comme l’animation, la lisibilité des offres et le positionnement tarifaire particulièrement intéressant au regard des services et de la qualité des prestations proposés.

Avoir une salle de sport librement accessible et un restaurant juste au rez-de-chaussée de son immeuble de bureau, c’est une expérience assez inédite et nouvelle à Marseille.

Nous sommes également en train de constituer une communauté aux profils assez variés et complémentaires. Certains de nos membres ont déjà commencé à travailler ensemble, à créer du lien et de la valeur en partageant mutuellement leur savoir-faire ou en le mutualisant pour répondre à des sollicitations extérieures.

Qui croise-t-on chez The Babel Community?

Avant tout, ce sont des personnes qui partagent une même vision d’ouverture sur les autres et qui n’ont pas peur de tester de nouveaux concepts.

Celles et ceux qui ont choisi de nous rejoindre l’ont fait pour gagner en mobilité, en simplicité et en confort sans avoir à sortir de l’hyper centre de Marseille. On croise des indépendants (graphistes, communicants, rédacteurs, traducteurs …) mais également des directions régionales d’entreprises nationales, des e-commerçants et de jeunes start-up locales et étrangères. Notre localisation au cœur du périmètre d’Euroméditerranée et l’intégration de la fonction Logement nous permet d’être un lieu ciblé par beaucoup d’entreprises étrangères qui cherchent ou qui sont invitées à s’implanter à Marseille.

Envisagez-vous de répliquer le concept dans d’autres villes?

Nous avons pour ambition la création d’une douzaine de résidences The Babel Community à travers la France d’ici 5 ans. Nous venons de valider nos deux prochaines ouvertures qui se feront à Montpellier et (encore) à Marseille, proche de la préfecture.

Nous recherchons des fonciers dans les principales villes françaises dont bien évidemment Paris, Lyon, Bordeaux, Nice, Toulouse… 

Quelles sont vos ambitions pour 2018?

Finaliser l’extension (PHASE 2 et 3) de The Babel Community Marseille République, faire une très belle inauguration et poursuivre notre développement!

Pour en savoir plus:

La correspondante:

Audrey

 

Audrey Debraine est Responsable Lab France chez StarDust.

Tags

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This