ActualitéBusinessEuropeFinTechInvestissementsLes levées de fondsStartup

Monzo dépasse la valorisation de Revolut lors de son nouveau tour de table

Les investissements dans la FinTech britannique ne faiblissent pas, la néobanque Monzo vient de lever 100 millions de livres (114 millions d’euros) pour une valorisation supérieure à 2,2 milliards d’euros

Sa concurrente Revolut est quant à elle valorisée à 1,5 milliard de dollars depuis son tour de table de 250 millions en avril 2018.

1,7 million de clients au Royaume-Uni

Lancée en 2015 par Tom Blomfield, également co-fondateur de la pépite britannique GoCardless, Monzo a déployé une banque en ligne exclusivement accessible sur mobile. Disposant d’une licence bancaire complète au Royaume-Uni depuis avril 2017, la néobanque permet à ses utilisateurs de bénéficier d’une carte bancaire, d’un compte courant et d’une application mobile sur laquelle ils peuvent piloter l’ensemble de leurs opérations bancaires. Une approche destinée à séduire les millennials. L’été dernier, la start-up a même lancé des comptes pour les 16-18 ans, une manière d’attirer des clients avant même qu’ils n’atteignent la majorité. A ce jour, Monzo revendique 1,7 million de clients au Royaume-Uni. La FinTech prévoit de se déployer aux États-Unis dans les prochains mois.

Outre Revolut, Monzo est en concurrence avec de nombreuses néobanques , à l’image de l’Allemand N26, qui a levé 300 millions de dollars en début d’année ou Atom Bank, qui développe une banque en ligne sur mobile exclusivement dédiée aux consommateurs âgés de 18 à 34 ans. Cette dernière avait levé 206 millions de dollars il y a un an.

Bouton retour en haut de la page
Monzo dépasse la valorisation de Revolut lors de son nouveau tour de table
Buy now, pay later: soutenue par Amazon, la startup indienne Capital Float lève 50 millions de dollars
Le jour où j’ai appris la date de la mort de ma startup
Bonsoirs: comment Nicolas Morschl a lancé sa DNVB de linge de maison
esport
Sept studios indépendants de jeu vidéo lèvent 100 millions d’euros pour fonder un nouvel éditeur
Swan
Banking-as-a-Service: la FinTech Swan lève 16 millions d’euros auprès d’Accel
10 ans après son arrivée en France, Outbrain veut devenir l’alternative des GAFA auprès des éditeurs et des annonceurs