ActualitéBusinessFoodTech

Quick commerce: la startup allemande Flink lève 750 millions de dollars

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

L’entreprise allemande Flink, spécialisée dans la livraison express de courses à domicile, a bouclé une levée de fonds de 750 millions de dollars, a-t-elle annoncé vendredi. Avec cette opération, la valorisation de Flink est portée à 2,1 milliards de dollars « en moins de 7 mois d’activité », précise le communiqué de la société.

Parmi les investisseurs figurent les supermarchés allemands Rewe, entrés au capital de la société en juin et qui avaient conclu avec elle un partenariat de distribution, ainsi que le fonds émirati Mubadala Capital ou la plateforme de livraison de repas Doordash.

D’importantes levées de fonds

Fondée en décembre, en pleine crise sanitaire, Flink assure toucher à ce jour « jusqu’à 10 millions de clients dans plus de 60 villes » avec son service de livraison de courses en moins de dix minutes. « L’étape franchie aujourd’hui démontre que ce n’est que le début: nous recevons tous les jours des questions de personnes souhaitant savoir quand elles auront accès à notre service », a assuré le fondateur de la société Oliver Merkel, cité dans le communiqué.

La livraison rapide de courses à domicile s’est fortement développée ces derniers mois, en particulier pendant les confinements. De nombreuses start-up ont été créées: Flink, Gorillas, mais aussi Cajoo ou encore Getir et Dija se disputent ainsi un marché composé essentiellement de courses de dépannage dans les grandes villes. Ces sociétés ont opéré d’importantes levées de fonds, comme l’allemande Gorillas qui a levé en octobre un milliard de dollars. Selon la banque d’affaires Bryan, Garnier and Co, le montant total de ces levées de fonds s’établit depuis le début de l’année à plus de six milliards d’euros.

AFP

Bouton retour en haut de la page
Quick commerce: la startup allemande Flink lève 750 millions de dollars
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs