ActualitéBusinessTech

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 13/09

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIème siècle) : initiales de «too long ; didn’t read»,
soit littéralement «trop long ; pas lu»
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long.
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.

 

Trois iPhone et l’Apple Watch 4 : les principales annonces d’Apple. Comme attendu, la marque à la pomme confirme ses ambitions dans le très haut-de-gamme.

Crédits : Apple.

Pourquoi c’est important : Apple a présenté en tout trois variantes de l’iPhone X («10»), lancé l’an dernier pour célébrer les dix ans du smartphone, dont il est très dépendant financièrement. L’iPhone XS dispose notamment d’un microprocesseur plus rapide et doté de fonctionnalités d’intelligence artificielle, d’un écran de 5,8 pouces (14,7 cm) recouvrant presque tout l’écran, d’un verre ultra-résistant, de bords en acier et d’un appareil photo à double-objectif ultra perfectionné. Il sera vendu à partir de 999 dollars, comme son prédécesseur. L’iPhone XS Max a quant à lui un grand écran de 6,5 pouces (16,5 cm) et dispose des mêmes fonctionnalités que son petit frère. La firme de Cupertino a également dévoilé une version un peu moins onéreuse, appelée iPhone XR, qui a le même design que les deux premiers et en grande partie les mêmes fonctionnalités. La stratégie du très haut-de-gamme permet à Apple de maintenir jusqu’à présent sa part de marché tout en continuant d’augmenter son chiffre d’affaires issus de ses smartphones. Un bon moyen de compenser l’atonie du marché mondial, complètement saturé et marqué par la concurrence croissante des groupes chinois.

 

TF1, France Télévisions et M6 s’allient dans la vidéo programmatique. Une alliance qui passe par la mise en place d’un standard technologique commun baptisé «Sygma».

Crédit: Pierre-Olivier/Shutterstock

Pourquoi c’est important : Les régies publicitaires de TF1, France Télévisions et M6 ont mis en place mercredi une interface commune pour simplifier l’achat d’audiences ciblées sur le marché de la publicité automatisée dans les vidéos, un secteur en forte croissance depuis plusieurs années. Le marché de la publicité programmatique en «display» (bannières, vidéos, contenus pour les marques) a réalisé un chiffre d’affaires de 576 millions d’euros au premier semestre 2018, d’après l’Observatoire de l’ePub (étude de référence effectuée par le cabinet PwC). Un chiffre en hausse de 50% en un an, qui montre l’appétit des acteurs de la publicité numérique pour ce mode ciblé d’achat d’espace.

 

Intel investit dans le fabricant français de drones Delair. L’an dernier, l’entreprise toulousaine avait signé un partenariat commercial avec Intel pour élargir son coeur de métier de fabricant de drones.

Crédits : Delair.

Pourquoi c’est important : Cet investissement doit permettre «d’accélérer le développement» d’Intel Insight, une plateforme de stockage et d’organisation pour exploiter des données collectées par des drones, indique Delair. «Les données représentent l’avenir du marché des drones commerciaux, c’est pourquoi nous nous réjouissons du soutien renouvelé d’Intel Capital à notre entreprise», affirme Michaël de Lagarde, co-fondateur et président de Delair. Aidé par cette levée de fonds, l’entreprise toulousaine, qui fabrique notamment le drone professionnel UX11, compte doubler l’équipe qui travaille sur les logiciels d’ici la fin 2019.

 

Pour rendre ses espaces de coworking plus attractifs, WeWork s’offre Teem pour 100 millions de dollars. Il s’agit de la troisième plus grosse acquisition de l’histoire du géant américain.

Crédits : Kevin Kaminski – WeWork.

Pourquoi c’est important : L’acquisition de Teem s’inscrit dans la stratégie de WeWork pour proposer aux entreprises une offre de services qui va au-delà de l’immobilier. Dans ce sens, le géant américain du coworking a notamment mis la main en 2017 sur la Flatiron School pour offrir à ses employés et ses membres un accès aux cours de codage de l’école new-yorkaise, aussi bien physiquement qu’en ligne. Après avoir réalisé un seul rachat en 2015 (Case) puis un autre en 2016 (Welkio), WeWork a passé la vitesse supérieure l’an passé en procédant à cinq acquisitions, dont Meetup, un réseau social pour organiser des événements. A l’été 2017, l’entreprise, dont la valorisation avoisine les 35 milliards de dollars, a levé 4,4 milliards de dollars auprès de SoftBank avant de faire ses débuts sur le marché obligataire cette année pour lever 702 millions de dollars supplémentaires. Avant le rachat de Teem, le mastodonte américain n’a pas ralenti la cadence en début d’année en ajoutant trois autres sociétés à son giron, dont son concurrent chinois Naked Hub, acquis pour 400 millions de dollars.

 

Petites annonces : ParuVendu met la main sur TOPannonces.fr. Depuis sa reprise en 2012, ParuVendu vit une seconde jeunesse… L’entreprise doit tout de même faire face à un mastodonte comme Leboncoin.

Crédit: GaudiLab/Shutterstock

Pourquoi c’est important : ParuVendu revendique aujourd’hui 10 millions de visiteurs uniques par mois et 3 millions d’annonces dans différents secteurs : immobilier, auto-moto, emploi… À titre de comparaison, Leboncoin compte 28 millions de visiteurs uniques par mois et 29 millions d’annonces en ligne. Mais l’entreprise lyonnaise résiste. Elle a enregistré 15 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017 et emploie 50 personnes.

 

SnapCall lève 1 million d’euros pour personnaliser la relation client des e-commerçants. La start-up parisienne a développé un bouton d’appel digital pour permettre au consommateur de joindre directement un conseiller client sur les sites e-commerce.

Thomas de Becdelièvre et Arnaud Pigueller, les fondateurs de SnapCall. Crédits : SnapCall.

Pourquoi c’est important : En faisant de la voix un canal digital de prédilection pour sites marchands, l’objectif de cette solution est d’augmenter de manière ciblée les taux de conversion. Dans le même temps, cela permet de renseigner rapidement l’internaute pour qu’il se sente en confiance et aille au bout du processus d’achat. A ce jour, le bouton SnapCall est disponible sur les sites web de grands groupes, comme la SNCF, et les applications mobiles de pure-players, à l’image de SeLoger Neuf. Avec ce tour de table, SnapCall prévoit d’ajouter de nouvelles briques technologiques à son bouton d’appel digital et d’accélérer son développement commercial.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This