ActualitéBusinessTransport

Uber pourrait se retirer d’Asie du Sud-Est et former une alliance avec Grab

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Des discussions seraient en cours pour que Grab, société d’origine singapourienne et principale compagnie de VTC en Asie du Sud-Est, rachète les actifs d’Uber dans la région, comme le révèle Reuters.

Si le deal va jusqu’au bout, Grab mettrait la main sur les actifs d’Uber dans certains marchés d’Asie du Sud-Est, et en retour Uber prendrait une participation dans Grab. Celle-ci pourrait se rapprocher des 20 %.

Une deuxième défaite ?

Ce serait donc la deuxième fois qu’Uber abandonnerait ses ambitions de toute puissance dans un marché pour finalement se résigner à former une alliance. Cela avait également été le cas en Chine. En 2016, l’entreprise américaine de VTC s’était résignée à signer un accord avec la compagnie chinoise Didi Chuxing. Lors de ce précédent accord, Uber avait acquis une participation de 5,59 % dans Didi, avec des intérêts économiques évalués à 17,7 % de l’ensemble.

178 villes, 8 pays

Fondée en 2012, l’entreprise Grab est aujourd’hui valorisée à 6 milliards de dollars. Et comme d’autres compagnies de VTC dans la région, à l’instar de l’indonésienne Go-Jek, elle ne se contente pas de faire du transport de personnes. L’entreprise ne cesse de se diversifier et propose notamment des solutions de paiement, de la livraison de repas ou encore de marchandises. Elle opère dans 178 villes réparties dans 8 pays d’Asie du Sud-Est (Vietnam, Cambodge, Thaïlande, Indonésie…).

Bouton retour en haut de la page

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media