ActualitéBusinessTransport

Uber pourrait se retirer d’Asie du Sud-Est et former une alliance avec Grab

Des discussions seraient en cours pour que Grab, société d’origine singapourienne et principale compagnie de VTC en Asie du Sud-Est, rachète les actifs d’Uber dans la région, comme le révèle Reuters.

Si le deal va jusqu’au bout, Grab mettrait la main sur les actifs d’Uber dans certains marchés d’Asie du Sud-Est, et en retour Uber prendrait une participation dans Grab. Celle-ci pourrait se rapprocher des 20 %.

Une deuxième défaite ?

Ce serait donc la deuxième fois qu’Uber abandonnerait ses ambitions de toute puissance dans un marché pour finalement se résigner à former une alliance. Cela avait également été le cas en Chine. En 2016, l’entreprise américaine de VTC s’était résignée à signer un accord avec la compagnie chinoise Didi Chuxing. Lors de ce précédent accord, Uber avait acquis une participation de 5,59 % dans Didi, avec des intérêts économiques évalués à 17,7 % de l’ensemble.

178 villes, 8 pays

Fondée en 2012, l’entreprise Grab est aujourd’hui valorisée à 6 milliards de dollars. Et comme d’autres compagnies de VTC dans la région, à l’instar de l’indonésienne Go-Jek, elle ne se contente pas de faire du transport de personnes. L’entreprise ne cesse de se diversifier et propose notamment des solutions de paiement, de la livraison de repas ou encore de marchandises. Elle opère dans 178 villes réparties dans 8 pays d’Asie du Sud-Est (Vietnam, Cambodge, Thaïlande, Indonésie…).

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Uber pourrait se retirer d’Asie du Sud-Est et former une alliance avec Grab
Jeux mobiles: la licorne Scopely lève 340 millions de dollars auprès de Wellington Management
Comment valoriser son CV ?
Télétravail: comment trouver le bon équilibre
Moratoire sur la 5G: Cédric O défend une «technologie indispensable» face à la maire EELV de Strasbourg
Grâce au cloud, Microsoft surpasse les attentes du marché
Quels enjeux pour Twitter, Facebook et Google face au Sénat américain?