ActualitéData RoomTech

69% des annonceurs envisagent de dépenser plus pour la publicité sur mobile en 2015

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Les annonceurs veulent de plus en plus donner la priorité aux applications mobiles dans leurs dépenses en web marketing. En 2014, ils étaient 37% à favoriser le développement d’un site Internet et 24% à prioriser celui d’applications mobiles. Cette année, les deux se sont équilibrés. Les annonceurs sont aussi nombreux à donner la priorité au développement de site qu’à celui d’applications (27%).

Actuellement, 78% de ces entreprises disposent d’au moins une application mobile, 85% d’une site mobile et 96% d’une site classique. Ces chiffres sont issus d’une étude Harris Interactive sur les enjeux du marketing mobile commanditée par Azetone, qui commercialise un service intégré d’A/B testing et de personnalisation des applications.

Malgré cet intérêt, les annonceurs sont 38% à redouter des « coûts de développement élevés » et 41% à craindre des « coûts de maintenances élevés ». Ils sont 68% à penser mettre en place de l’A/B testing de leurs applications en 2015 et 92% d’ici 2017. Cette technique consiste à mesurer l’impact d’un changement de version d’une variable sur l’atteinte d’un objectif dans le cadre de la réalisation d’une page Web, d’un mail, d’un formulaire.

Les wearables encore peu considérés

Les annonceurs sont 69% à prévoir une hausse de leurs investissements en termes de promotions et de publicités sur mobiles, et 81% s’apprêtent à augmenter leurs dépenses en développement et maintenance. Les objectifs de la Start-up prioritaires de ces investissements en marketing mobile sont l’augmentation du ROI (pour 57% des annonceurs sondés) et l’amélioration de la personnalisation de l’expérience (à 55%). A contrario, « se positionner sur le wearable » n’est prioritaire que pour 2% des annonceurs.

Du coté des agences et régies, la priorité est aussi accordée aux applications mobiles et développement de sites Internet. Toutefois, ces postes de dépenses voient décliner l’intérêt qui leur est porté, au profit de la publicité en ligne (search et display) et des réseaux sociaux, respectivement en hausse de 31 et 14%.

*Etude réalisée par Harris Interactive pour Azetone en collaboration avec HP. Questionnaire administré en ligne en avril et mai 2015 auprès de 200 professionnels du marketing (110 responsables chez des annonceurs, 60 représentants d’agences et régies, une trentaine d’experts indépendants).

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Bouton retour en haut de la page
69% des annonceurs envisagent de dépenser plus pour la publicité sur mobile en 2015
TikTok mise sur les abonnements payants pour s’affranchir de la publicité
Pourquoi Klarna va supprimer 10% de ses effectifs dans le monde
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
[Livre blanc] Tendances des apps mobiles en 2022 : Analyse mondiale de la performance des apps
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media