A la uneActualitéArts et CultureAsieAsieRetail & eCommerce

Alibaba fait sa révolution culturelle

Les messages ont tout d’une campagne de communication «à l’américaine». C’est pourtant Alibaba, le premier e-commerçant chinois, qui a décidé de partager sa «vision» avec le monde. Le groupe a annoncé le lancement du site Alibaba Defined, offrant «une expérience digitale pour aider les audiences en dehors de la Chine à mieux comprendre l’entreprise». Cette nouvelle plateforme émerge un an après l’entrée en Bourse qui valorisait le groupe a 168 milliards de dollars en 2014.

Sur cette plateforme bâtie autour du rich media, sont publiées une lettre du fondateur Jack Ma et une du CEO Yong Zhang. Un élément est d’ailleurs partagé par ces deux écrits : l’avenir d’Alibaba est systématiquement mélangé au destin national et à la Chine de demain. «Alibaba n’a pas besoin d’être expliqué en Chine où nos consommateurs interagissent avec nos produits et services chaque jour. Mais pour ceux en dehors de la Chine qui ont un accès limité à notre ecosystème, cela peut être difficile de comprendre notre vision», détaille Joe Tsai, vice-président exécutif.

Sur le site, on y trouve également une forte dimension culturelle, avec le chapitre «The New China». Un slogan résume la démarche du groupe : «fondé en Chine, créé pour le monde». Plus que jamais, Alibaba pousse son internationalisation. Dans la foulée, le groupe annonce l’ouverture d’un deuxième data center dans la Silicon Valley pour «répondre à la demande en cloud».

Créé en 1999, le groupe prévoit 395 milliards de dollars de ventes sur l’année 2015. Il comptabilise 289 millions d’utilisateurs actifs sur le mobile.

Lire aussi ; Tout savoir sur Alibaba, le géant chinois de l’e-commerce, avant son entrée en Bourse

Pourquoi Alibaba n’a pas vraiment de raisons de s’inquiéter

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Alibaba fait sa révolution culturelle
Voyage: les résultats trimestriels d’Expedia frappés de plein fouet par la pandémie
Jeux vidéo: les résultats trimestriels d’Electronic Arts dépassent les attentes
La Silicon Valley résiste à la pandémie, affichant des profits insolents
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Copy link