Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéAmérique du nordLes levées de fondsStartupTech

Réalité augmentée : le Français Augment part à Chicago pour séduire les grandes marques

La start-up lève 1 million d’euros, renforce son équipe de R&D et se repositionne sur le B2B.

La réalité augmentée semble avoir un bel avenir en B to B. En dénote la levée de fonds conclue le 24 avril dernier par Augment: la start-up spécialisée dans la réalité augmentée est parvenue à réunir un million d’euros le mois dernier. Ces capitaux doivent lui servir à améliorer son application de réalité augmentée destinée aux commerciaux des marques de grande distribution. La start-up vise une accélération de son activité aux Etats-Unis, où elle réalise déjà 45% de son chiffre d’affaires. « Mon associé Mickaël Jordan va partir s’installer à Chicago et nous ouvrirons un bureau là-bas cet été » annonce le PDG d’Augment, Jean-François Chianetta. « Nous cherchons à recruter un business developer aux Etats-Unis, il y aura ainsi deux personnes d’Augment en permanence sur place » indique-t-il.

7 nouvelles embauches en un mois

La levée de fonds a déjà permis de renforcer l’équipe parisienne: les effectifs sont passés de six à treize personnes en un mois. Les nouveaux salariés sont principalement des développeurs, de quoi renforcer la R&D, mais il y a aussi une designer et une personne assurant les fonctions supports. « La levée de fonds nous permettra aussi de financer la traduction de nos sites en 12 langues, ce qui va considérablement améliorer notre référencement naturel » précise le chef d’entreprise. Augment compte à ce jour 115 clients sous abonnement dans 36 pays.

Depuis un an, la jeune pousse a entièrement revu sa stratégie. L’entreprise ne cible plus du tout le secteur du e-commerce comme elle le faisait à l’origine et axe désormais son développement sur les acteurs de la grande distribution. « L’e-commerce n’était pas suffisamment mature, il n’était pas prêt à supporter la réalité augmentée. Cela ne marchait pas » estime le PDG. Ainsi, cette start-up fondée en 2011 a lancé le 27 août 2013 son premier service en B toB, une application baptisée  « Augment Business Catalog ». Elle sert aux commerciaux des marques de grande consommation déjà équipés de tablettes lors de leurs négociations commerciales avec les représentants des points de vente. Ils peuvent par exemple montrer en temps réel ce que donnera un présentoir disposé en bout de linéaire.

Olivier Mathiot et Tristan Vyskoc soutiennent la jeune pousse

Il s’agit de la deuxième levée de fonds d’Augment. Au terme de son accompagnement par l’incubateur parisien Le Camping, Augment avait bouclé un tour de table d’un montant de 220 000 euros. Lors de cette première levée de fonds en avril 2013, des investisseurs comme Tristan Vyskoc, Olivier Mathiot, Nicolas Vauvillier et Laurent Therezien faisaient partie des apporteurs de capitaux. Cette fois-ci, Alain Roubach, Stanislas Cromback et Georges Saier sont les principaux investisseurs, bien que Olivier Mathiot et Tristan Vyskoc notamment, aient également remis au pot.

« La première levée de fonds nous a permis de tester le marché  de l’aide à la vente. Suite au lancement de l’Augment Business Catalog, nous avons convaincus une centaine de clients entre septembre et décembre 2013 dont L’Oréal Professionnel Europe. « Un succès qui nous a conduit a valider notre business » raconte Jean-François Chianetta. « Nous comptons à présent nous focaliser sur un segment de marché: les emballages » conclut-il. En Chine, les entreprises qui oeuvrent dans le domaine de la réalité augmentée à visée marketing s’appellent notamment MXR Tech, fondée en 2008 à suzhou, et Senseape, créée à Pékin en 2012.

Tags

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This