ActualitéCom

[Bug Facebook] Le réseau tente de calmer le jeu

Lundi dernier, le site du quotidien Métro avait publié un article affirmant que des messages privés d’utilisateurs Facebook apparaissaient par erreur sur leur profil public.

Très vite, la panique s’était emparée du web et la CNIL lui avait demandé des explications. Facebook s’était alors défendu de toute atteinte à la vie privée, affirmant que les publications visées étaient « en réalité d’anciens messages postés sur les murs, qui ont toujours été visibles sur les profils des utilisateurs ». Une hypothèse que n’a pas écartée la CNIL.

Pour mettre fin à ce qu’il considère comme une rumeur et surtout pour se donner une nouvelle virginité, Facebook France a publié un message sur sa page fan intitulé « Vous pensez voir des messages privés apparaître sur votre journal Facebook ? Que se passe-t-il réellement ? ». Celui-ci, rassemblant trois liens vers des pages d’aide, doit permettre à ses utilisateurs de « mieux utiliser » son réseau.

La plateforme sociale rappelle que dans le profil utilisateurs, « les messages privés ne figurent pas », affirmant qu' »ils ne sont visibles que par vous et la personne qui vous a envoyé un message ». Il ajoute enfin que: « les encadrés indiquant que ‘des amis ont publié sur votre journal’, qui apparaissent dans les premières années de votre journal, comprennent uniquement du contenu que vos amis ont publié sur votre mur avant le nouveau format de profil, pour que vous et vos amis puissiez les lire ».

Par cette initiative, Facebook cherche donc une manière de clore le débat, après une semaine de justifications sans résultat. La CNIL devrait prochainement rendre les résultats de son enquête.

Tags
atelier-platform

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This