ActualitéBusinessRetail & eCommerce

Coronavirus: Amazon contraint de limiter ses activités en France

Les activités d’Amazon en France seront limitées aux produits essentiels. Le tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine), saisi par le syndicat SUD (Union syndicale Solidaires), a rendu sa décision mardi 14 avril, jugeant les risques liés à l’épidémie de coronavirus trop incertains pour les employés. La justice française ordonne au géant américain de restreindre son activité dans tous ses entrepôts le temps d’évaluer ces risques. SUD Commerce, rattaché au syndicat, a tweeté à propos de la décision du tribunal:

Amazon poursuivra ses services en ce qui concerne les produits dits essentiels (produits alimentaires, d’hygiène et médicaux), mais ne pourra pas autoriser la vente de certains produits non essentiels. Ce jugement doit prendre effet dans les prochaines 24 heures et pour une durée d’un mois. Amazon devra verser 1 million d’euros par jour de retard où il n’aura pas appliquer la décision. 

Aux Etats-Unis, Amazon a ces dernières semaines annoncé le recrutement de 175 000 salariés pour reprendre le commerce de produits non essentiels, face à l’afflux des commandes en ligne depuis le début de la pandémie. L’entreprise de Jeff Bezos affirme avoir renforcé les règles sanitaires dans ses entrepôts. 

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Amazon
Coronavirus: Amazon contraint de limiter ses activités en France
Live shopping: NTWRK lève 50 millions de dollars auprès de Goldman Sachs et du groupe de luxe français Kering
Bitcoin, NFT, salons audio…: Comment Twitter veut attirer les créateurs de contenus?
Pourquoi Taster s’est tourné vers le crowd equity funding après sa levée de 37 millions de dollars
FoodTech: Flink valorisé à 2,1 milliards de dollars après un tour de table mené par DoorDash
E-commerce: DataHawk lève 6 millions d’euros pour accompagner les revendeurs Amazon dans leur activité
Le directeur technologique de Facebook va céder sa place à Andrew Bosworth, spécialiste du metaverse