ActualitéTourisme

Coronavirus et pertes sur 2019 : l’entrée en Bourse d’Airbnb risque d’être reportée

L’introduction en Bourse de la plateforme américaine de location de logements entre particuliers pourrait être reportée jusqu’en 2021. Airbnb cherchait à démarrer le processus en mars ou en avril mais la propagation du coronavirus est problématique pour l’entreprise avec l’annulation de nombreux voyages pour les particuliers mais aussi pour les entreprises. 

Airbnb a notamment permis aux clients d’annuler leurs réservations en Chine, sans pénalité jusqu’au 1er avril, ce qui aurait réduit les affaires d’Airbnb en Chine d’environ 80% par rapport à l’année dernière, d’après Bloomberg. « L’épidémie de coronavirus entraîne des restrictions de voyage et d’autres perturbations qui ont un impact direct sur le secteur du voyage, sur le tourisme et au-delà », a déclaré le porte-parole d’Airbnb, Nick Papas, dans un communiqué. 

Un impact jusqu’en septembre 2020

Certains investisseurs seraient préoccupés par le fait que le coronavirus nuirait aux résultats d’Airbnb au premier semestre et pourrait impacter l’entreprise jusqu’au troisième trimestre, selon l’ampleur de l’épidémie. Cela laisserait alors peu de temps à l’entreprise pour améliorer ses chiffres en vu d’une introduction en Bourse d’ici fin 2020. 

Nick Papas se veut tout de même rassurant, au moins sur le long terme. « Bien que personne ne puisse connaître l’étendue de l’impact que l’épidémie de coronavirus peut avoir, nous pensons que l’histoire montre que lorsque des perturbations mondiales se produisent, l’industrie du voyage a rebondi à long terme », a-t-il déclaré. 

322 millions de dollars de pertes

Au-delà du coronavirus, Airbnb a dévoilé, début février, des résultats difficiles. L’entreprise a enregistré une perte nette de 322 millions de dollars sur les neuf premiers mois de 2019 alors qu’elle avait réalisé un bénéfice de 200 millions de dollars l’année précédente. Cependant, les revenus de l’entreprise auraient augmenté de 400 millions de dollars par rapport à l’année précédente pour atteindre 1,65 milliard de dollars au troisième trimestre 2019 mais les coûts ont augmenté plus rapidement. L’entreprise a en effet réalisé un investissement de 150 millions de dollars dans l’amélioration de la sécurité de sa plateforme, ainsi qu’une augmentation des frais généraux et des coûts de vente et de marketing. La société possède tout de même une certaine marge de manoeuvre avec une trésorerie de 3 milliards d’euros. 

Pour réussir une entrée en Bourse, il est important de prouver sa croissance et un véritable horizon de rentabilité s’il n’est pas déjà présent. Le virus rendra cette tâche encore plus difficile pour Airbnb. Le marché a prouvé ses exigences à travers l’entrée en Bourse décevante d’Uber et la décision de WeWork d’abandonner la sienne. 

Un sujet de crispation au sein d’Airbnb

De plus, l’IPO d’Airbnb est un sujet qui cristallise les tensions en interne. Pour les 4 000 salariés du groupe américain, il s’agit en effet d’une source de frustration dans la mesure où beaucoup d’entre eux souhaitent vendre leurs actions. L’année 2020 n’a pas été choisie au hasard puisque c’est à cette date que les actions de certains employés vont expirer.

Toutefois, les fondateurs d’Airbnb, Brian Chesky, Joe Gebbia et Nathan Blecharczyk, et les premiers employés de l’entreprise auraient peu d’incitation financière à faire pression pour une entrée en Bourse. Leur investissement leur aurait en effet déjà permis d’engranger au moins 350 millions de dollars. Dans ce contexte, les dirigeants d’Airbnb n’ont aucun intérêt à précipiter l’IPO. 

Le secteur du tourisme globalement affecté

Airbnb est loin d’être le seul acteur du tourisme impacté par le coronavirus. Booking Holdings Inc. affiche de sombres perspectives pour son premier trimestre, affirmant s’attendre à ce que les nuitées réservées chutent de 10%. Les actions dess compagnies de voyage et des compagnies aériennes plongent depuis le début du virus à Wuhan, en Chine.

Tags

Laetitia Lienhard

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Coronavirus et pertes sur 2019 : l’entrée en Bourse d’Airbnb risque d’être reportée
Voyage: les résultats trimestriels d’Expedia frappés de plein fouet par la pandémie
Jeux vidéo: les résultats trimestriels d’Electronic Arts dépassent les attentes
La Silicon Valley résiste à la pandémie, affichant des profits insolents
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Copy link