ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

Cryptomonnaies: cette startup soutenue par Peter Thiel lève 350 millions de dollars

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Depuis l’envolée record du bitcoin en début d’année, les cryptomonnaies semblent avoir atteint une popularité inédite. C’est dans ce contexte que la startup américaine BlockFi, spécialisée dans les prêts et l’épargne de crypto-actifs, lève 350 millions de dollars en série D. Cette opération menée par Bain Capital Ventures, DST Global, Pomp Investments et Tiger Global porte la valorisation de l’entreprise à 3 milliards de dollars. Parmi les investisseurs historiques qui ont de nouveau soutenu la startup aujourd’hui, on peut citer Valar Ventures, le fonds du fondateur de Palantir Peter Thiel, Susquehanna Government Products, LLLP, Bracket Capital, Paradigm, ou encore Morgan Creek Digital. 

Le dernier tour de table de BlockFi remonte au mois d’août 2020 où la startup levait 50 millions de dollars pour une valorisation à 450 millions de dollars. L’effervescence soudaine autour des cryptomonnaies joue certainement un rôle dans cette montée en puissance de l’entreprise qui vient d’atteindre une valorisation à 3 milliards de dollars.

Fondé en 2017 par Flori Marquez et Zac Prince, BlockFi développe une plateforme de vente et d’achat d’actifs numériques (dont le bitcoin, l’ethereum, le litecoin, le PaxG et d’autres monnaies), mais pas seulement. La startup se démarque notamment par son offre de prêts en dollars américains aux propriétaires de crypto-actifs pour répondre au besoin des particuliers comme des professionnels. À ce jour, BlockFi émet des prêts dans 35 États américains à des investisseurs particuliers comme à des entreprises.

«L’avenir de la finance»

« Notre conviction que les actifs numériques sont l’avenir de la finance a été justifiée par notre base de clients, qui a été multipliée par 10 d’une année sur l’autre en 2020 et a plus que doublé depuis la fin de l’année 2020 », a déclaré Zac Prince, PDG et co-fondateur de BlockFi. « Les actifs numériques continueront à populariser la finance, à servir de rempart contre l’inflation et les politiques monétaires expansionnistes, et à promouvoir l’innovation dans les technologies financières et l’accessibilité aux services financiers. »

BlockFi semble en effet avoir trouvé son public puisqu’en 2020, la startup a vu sa base de clients passer de 10 000 à plus de 225 000, et son chiffre d’affaires mensuel dépasser les 50 millions de dollars. La plateforme, qui revendique la gestion de plus de 15 milliards de dollars d’actifs, ambitionne désormais d’accélérer son expansion sur de nouveaux marchés et de poursuivre ses efforts dans l’innovation de ses produits. BlockFi emploie actuellement plus de 500 personnes dans le monde entier.

BlockFi: les données clés

Fondateurs: Flori Marquez et Zac Prince
Création: 2017
Siège social: New Jersey 
Secteur : FinTech


Financement: 350 millions de dollars en série D auprès notamment de Bain Capital Ventures, DST Global, Pomp Investments, Tiger Global, le fonds du fondateur de Palantir Peter Thiel Valar Ventures, Susquehanna Government Products, LLLP, Bracket Capital, Paradigm, ou encore Morgan Creek Digital. 

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
BlockFi
Cryptomonnaies: cette startup soutenue par Peter Thiel lève 350 millions de dollars
google
Alphabet, la maison-mère de Google, lance une filiale dédiée aux logiciels pour la robotique
VTC: dans le viseur de Pékin, Didi Chuxing menacé d’une amende record, dépassant celle d’Alibaba
« Mon espace Santé »: le gouvernement va consacrer 1,4 milliard d’euros à la sécurité des données de santé
FoodTech: les débuts en Bourse de Zomato suscitent un fort appétit des investisseurs
RGPD: la Cnil condamne le groupe de protection sociale AG2R à une amende de 1,5 million d’euros
Données personnelles d’enfants: TikTok condamné à une amende de 750 000 euros aux Pays-Bas