ActualitéBusinessTech

Data: Atos lance plusieurs plateformes d’échanges de données entre entreprises

AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le groupe français de services informatiques Atos a annoncé mercredi le lancement de plusieurs plateformes numériques d’échanges de données entre entreprises et organisations, qui pourraient selon lui « révolutionner le partage de données ». Le groupe affirme vouloir ainsi renforcer son positionnement stratégique dans les secteurs du numérique, de la cybersécurité et du « Big Data ». Les données des entreprises sont aujourd’hui « encore trop cloisonnées », a relevé Atos, qui espère faire naître des logiques de collaboration entre différents acteurs du même secteur, comme par exemple les fournisseurs d’énergie, les exploitants de bornes de recharge et les constructeurs automobiles pour offrir de meilleurs services aux utilisateurs de véhicules électriques.

Centraliser les données urbaines d’un maximum de fournisseurs

Le partage de données au sein d’une plateforme unique pourrait s’avérer utile à l’échelle des villes, souligne Atos: avec la « Urban Data Platform », le groupe souhaite centraliser les données urbaines d’un maximum de fournisseurs pour permettre une gestion « intelligente » des villes. La collecte de données des places disponibles dans les parkings d’une ville, par exemple, permettrait aux automobilistes d’accéder à un service pour savoir où se garer. « Cela n’est réalisable que si la ville peut collecter, gérer et publier les données pour créer des services d’information » au sein d’une seule plateforme de données, affirme le groupe français. Atos a également annoncé le lancement d’une plateforme recourant à l’intelligence artificielle pour l’analyse de vidéos et d’images en temps réel, baptisée « Atos Computer Vision Platform ».

Cette technologie cumule des caméras, des serveurs informatiques et une intelligence artificielle pour permettre à l’ordinateur de « voir » numériquement des objets ou personnes, et de reconnaître ainsi des visages ou des objets, de les localiser mais aussi d’analyser le mouvement, par exemple pour gérer des foules ou suivre le parcours d’un client dans un magasin. « La valeur qu’on peut créer en fédérant toutes les données qui appartiennent à un écosystème est énorme », a relevé le directeur général d’Atos Elie Girard, à l’occasion des « Atos Technology Days », un évènement annuel du groupe. Et le champ des possibles est immense dans le domaine des données d’entreprises, et notamment des données « B to B » (business-to-business, services d’entreprises à entreprises), un domaine aujourd’hui « inexploité » selon lui.

Bouton retour en haut de la page
Data: Atos lance plusieurs plateformes d’échanges de données entre entreprises
Le député MoDem Jean-Noël Barrot nommé ministre délégué au Numérique
Pixmania, la nouvelle aventure entrepreneuriale de Steve et Jean-Emile Rosenblum
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media