ActualitéTech

[Données personnelles] L’application Whatsapp épinglée par les autorités canadiennes et néerlandaises

Les autorités canadiennes et néerlandaises chargées de la protection de renseignements privés ont publié hier un rapport accusant l’application « WhatsApp » de violer la vie privée de ses utilisateurs.

bandeau whatsapp

En effet, cette dernière, qui permet aux mobinautes d’échanger des messages instantanés grâce à Internet, demande à ses utilisateurs d’accéder à la totalité de leur carnet d’adresses pour faciliter l’identification d’autres « whatsappers ».

Mais plutôt que de supprimer les données des non-utilisateurs, WhatsApp les conserve, alors que les lois canadienne et néerlandaise déclarent que « l’on ne peut conserver les renseignements qu’aussi longtemps qu’ils sont nécessaires aux fins déterminées. »

WhatsApp a déjà démontré sa volonté à donner entièrement suite aux recommandations des deux autorités, qui suivront de près l’application dans les prochains mois pour voir si celle-ci s’efforce de respecter leurs obligations.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Données personnelles] L’application Whatsapp épinglée par les autorités canadiennes et néerlandaises
Trottinettes électriques: la startup franco-néerlandaise Dott lève 70 millions d’euros auprès de Sofina
Covid-19: le passe sanitaire français pourrait préfigurer le dispositif européen
Microsoft lance Xbox Cloud Gaming sur les appareils d’Apple et PC
Comment Facebook veut surfer sur la popularité de l’audio, entre podcasts et « salons de conversations »
Blast, un programme pour aider les startups françaises à marcher dans les pas de SpaceX
GameStop annonce le départ de son directeur général, l’action flambe en Bourse