ActualitéBusinessRetail & eCommerce

E-commerce: Asos prévoit de licencier une centaine d’employés

Asos, le site e-commerce britannique spécialisé dans la mode, pourrait licencier une centaine de personnes selon The Sunday Times. D’après les sources citées par le site d’information, le groupe s’apprête à se séparer de collaborateurs, principalement au sein du pôle marketing.

Lancé en 2000 par Quentin Griffiths et Nick Robertson, Asos emploie à ce jour environ 4 000 personnes dans le monde. Le groupe a connu un ralentissement de sa croissance et a souffert lors du premier semestre de son exercice 2018/2019 d’une chute de ses bénéfices de 87%.

Un cœur de cible exigeant 

Asos doit également faire face à la pression de Boohoo, son principal concurrent, qui a dans le même temps atteint une capitalisation boursière supérieure à la sienne et revendique un chiffre d’affaires en hausse de 39% au premier trimestre 2019. Fondé en 2006, Boohoo cible les jeunes (16-30 ans) et poursuit une stratégie d’acquisition qui semble payante. Le groupe a notamment racheté la majorité des parts de la marque Pretty Little Things.

Si Asos pratique des prix généralement plus élevés que son concurrent, l’entreprise a encore pour objectif de séduire les «20-somethings» (17-27 ans), son cœur de cible sensible à des valeurs sociales ou environnementales, avec la commercialisation de marques telles que Limecrime, qui vend des cosmétiques non testés sur les animaux.

L’e-commerçant britannique a aussi récemment revu sa politique de retours. Asos se réserve désormais le droit de bloquer les utilisateurs de sa plateforme qui abusent de la livraison gratuite qui impacte ses bénéfices. 

Bouton retour en haut de la page
E-commerce: Asos prévoit de licencier une centaine d’employés
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
[Série D] Exotec lève 335 millions de dollars pour devenir la première licorne industrielle française
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies