ActualitéBusinessChiffres ClesDistributionEurope

E-commerce: les Français ont dépensé 72 milliards d’euros en ligne en 2016

Avec 72 milliards d'euros dépensés en ligne par les Français en 2016, soit une progression de 14,6% sur un an, l'e-commerce confirme son dynamisme, selon les chiffres officiels de la Fevad présentés ce jeudi 26 janvier. Avec plus d'un milliard de transactions enregistrées par la fédération des professionnels de l'e-commerce, un nouveau cap a été franchi cette année. 

Autre record atteint en 2016, la barre des 200 000 sites marchands actifs en France a été franchie. Entre 2015 et 2016, le nombre d'e-commerçants a augmenté de 12%, autre preuve de l'attractivité du secteur. 

Les dépenses de Noël ont augmenté de 15%

Premier constat, en 2016 les ventes en ligne ont été boostées par les ventes de fin d'année, en forte hausse par rapport aux années précédentes. Pour Noël, les Français ont ainsi dépensé 14 milliards d'euros, soit 15% de plus qu'en 2015. Sans surprise dans le secteur, les ventes de fin d'année représentent 20% des dépenses totales. 

Si l'on considère les dépenses réalisées sur l'ensemble de l'année, les internautes français ont  acheté en moyenne 28 fois en ligne, et dépensé 2 000 euros. Le panier moyen s'établit à 70 euros, c'est 5 euros de moins qu'en 2015. «L’élargissement de l’offre, le développement de la concurrence mais également les nouvelles approches en matière de logistique (…) contribuent à amplifier ce phénomène», analyse la Fevad. 

Sans surprise, les ventes réalisées via des marketplaces sont en progression (+18% sur l'année), de même que les ventes réalisées sur mobile (+30%). En 2017, les professionnels du secteur s'attendent à dépasser les 80 milliards d'euros de dépenses en ligne. 

 

Lire aussi : 

 

Crédit photo: Adobe Stock, la place de marché de contenus créatifs
Tags
atelier-platform

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.

Sur le même sujet

1 thought on “E-commerce: les Français ont dépensé 72 milliards d’euros en ligne en 2016”

  1. Il serait également intéressant de savoir combien de sites e-commerce ferment chaque année. Certains e-commerçants, dont ce n’est pas le métier à la base, ne se rendent pas toujours compte de la difficulté que cela représente. Comme le secteur est attractif, on peut penser que c’est un eldorado. Or, ce n’est pas si évident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This