ActualitéAmérique du nordBusinessHealthcare

E-santé: 5 start-up américaines qui ont le vent en poupe

Le marché mondial de l’e-santé, qui pesait 2,4 milliards d’euros en 2012, devrait progresser de 4% à 7% en moyenne par an, à l’horizon 2017, selon une étude de Xerfi-Precepta. Un marché considérable sur lequel des dizaines de start-up se positionnent. FrenchWeb vous propose d’en découvrir 5:

  • HelloDoctor édite une plateforme de centralisation et de tri des données de santé. Elle a été conçue pour des patients atteints de maladies complexes comme les maladies cardiaques et les cancers, dont les soins demandent de solliciter différentes expertises. Les résultats des consultations et examens des différents services et établissements visités sont centralisés. Implantée en Californie et à Tel-Aviv, cette start-up a levé 700 000 dollars en 2014 auprès de business angels travaillant chez Facebook, Google, et deux entreprises pharmaceutiques. A cette occasion, elle a passé un accord pour pouvoir intégrer une API à son application iOS lui donnant accès aux données des patients de 52% des cliniques et hôpitaux des Etats-Unis.
  • Conversa Health a levé 2,5 millions de dollars en mars dernier. Cette start-up basée à San Rafael, en Californie, édite une plateforme de gestion de la relation entre les patients et le personnel soignant. Sa technologie permet de communiquer en permanence et de façon collaborative. Elle est capable de regrouper et d’analyser automatiquement les constantes du patient à partir d’appareils biométriques (ex: tensiomètre, glucomètres, etc).
  • Weilos a été racheté par Weight Watchers pour environ un million d’euros. Cette start-up édite un réseau social pour les personnes souhaitant perdre du poids et/ou pratiquer le fitness. Sortie du Y Combinator à l’été 2013, Weilos a opéré un pivot de son modèle en début d’année. Pour se différencier, elle joue sur la motivation mutuelle des membres du réseau. Ils peuvent poster des photos d’eux en train de faire du sport, surveiller et partager leur bilan nutritionnel, solliciter la communauté lorsqu’ils se posent des questions. L’application est gratuite, un coaching est proposé en plus pour ceux qui le souhaitent, pour un prix allant de 19 à 59 dollars par mois en fonction du coach.
  • Heal se donne pour ambition de trouver un médecin disponible au pied levé pour une consultation à domicile. Elle s’engage à trouver un professionnel de santé disponible en 1 heure maximum pour 99 dollars. Fondée par le docteur Renee Duaet son mari Nick Desai, la société a lancé son service au mois de janvier sur le marché américain. Il existait déjà un service similaire baptisé Pager, créé par un ancien de l’équipe d’Uber.
  • Oscar est basée à New-York: cette start-up se positionne sur le marché de l’assurance de santé. Pour se différencier, elle s’attache à développer une relation de proximité avec les patients, et propose des services de télémédecine gratuitement, 24h/24 et 7 jours/7. Elle compte quelque 30 000 clients et entend s’étendre en Californie en 2016, a confié à Techcrunch Josh Kushner, le cofondateur de la société.

 

Lire aussi: E-santé : 7 start-up françaises à surveiller de près

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This