Retail & eCommerce

[Etude] Quand le C to C s’invite dans le secteur du luxe

Instant Luxe, site spécialisé dans l’achat-vente de produits de luxe, vient de publier une étude sur les usages des amateurs de ce marché d’occasion sur internet. Les chiffres montrent que cette pratique tend peu à peu à entrer dans les moeurs.

En effet:

  • 80% des acheteurs n’hésiteraient plus à faire part de leurs achats auprès de leurs proches.
  • 70% des vendeurs communiqueraient quant à eux sur leurs reventes avec leur entourage.
  • Pour 80% des sondés, la certification de l’authenticité du produits constitue un élément clef dans l’acte d’achat.
  • Internet apparaît comme le premier vecteur de revente des produits de luxe. En effet, 73% des interrogés déclarent avoir eu recours à un site généraliste ou spécialisé pour vendre ce type d’article.
  • 62% reconnaissent également avoir vendu un article de luxe pour en racheter un neuf.
  • 87% des répondants sont principalement intéressés par la maroquinerie et 40% le sont par la joaillerie.

L’enquête a été réalisée sur un panel de plus de 1000 personnes, membres de la communauté d’Instant Luxe.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Etude] Quand le C to C s’invite dans le secteur du luxe
Mira Beauty: comment cette startup californienne a-t-elle inventé l’enseigne du futur?
Après avoir surfer sur le boom du e-commerce, la startup polonaise InPost s’apprête à entrer en Bourse
Pourquoi les marques de beauté devraient accorder plus d’attention au « social selling »
wish
Wish: une entrée en Bourse décevante pour la plateforme d’e-commerce
Retail: la gestion des stocks, nouvel enjeu capital
Combien représentent les marchés des box et des cartes cadeaux numériques?