ActualitéCrowdfundingLes levées de fondsObjets connectésTech

FrenchTech: Giroptic et Squadrone System, deux start-ups françaises, affolent les compteurs sur Kickstarter

La start-up grenobloise Squadrone System affole les compteurs sur Kickstarter. Son projet : un drone équipé d’une caméra qui, connectée au smartphone, suit l’utilisateur pour filmer ses performances. Un produit qui séduira les sportifs, mais dont les usages sont potentiellement beaucoup plus larges. Alors que le projet, baptisé Hexo+, se fixait un objectif de 50 000 dollars sur la plate-forme américaine de financement participatif, il se rapproche à grands pas des 900 000 dollars (plus de 896 000 euros à date, ndlr).

Et alors que le concept initial prévoyait d’installer une GoPro sur l’appareil, un partenariat vient d’être noué avec Giroptic, une société qui conçoit la 360cam, une caméra qui, comme son nom l’indique, filme à 360 degrés. Deux points communs : Giroptic est elle aussi une start-up française (elle est basée au parc EuraTechnologies, ndlr), et elle aussi a largement dépassé tous ses objectifs de financement en levant plus de 1 million de dollars, contre 150 000 dollars espérés, égalisant le record de Lima, une autre start-up française qui avait reçu 1,2 million de dollars.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
FrenchTech: Giroptic et Squadrone System, deux start-ups françaises, affolent les compteurs sur Kickstarter
Live shopping: NTWRK lève 50 millions de dollars auprès de Goldman Sachs et du groupe de luxe français Kering
Bitcoin, NFT, salons audio…: Comment Twitter veut attirer les créateurs de contenus?
Pourquoi Taster s’est tourné vers le crowd equity funding après sa levée de 37 millions de dollars
FoodTech: Flink valorisé à 2,1 milliards de dollars après un tour de table mené par DoorDash
E-commerce: DataHawk lève 6 millions d’euros pour accompagner les revendeurs Amazon dans leur activité
Le directeur technologique de Facebook va céder sa place à Andrew Bosworth, spécialiste du metaverse