ActualitéAsieAsieChineTech

Google mise sur une start-up chinoise d’intelligence artificielle

Après avoir investi ce mois-ci dans un centre de recherche allemand spécialisé dans l’intelligence artificielle, Google vient d’investir dans Mobvoi, une start-up chinoise qui développe des solutions d’AI. Cette nouvelle opération porte à 75 millions de dollars les montants levés par l’entreprise depuis sa création. La part du géant américain au capital n’a cependant pas été communiquée, mais il s’agirait d’une participation minoritaire. Le Financial Times évoque entre 10% et 20%.

Fondée en 2012 par un ancien de Google, Mobvoi développe des solutions de reconnaissance vocale et de recherche sur mobile en langue chinoise. Celles-ci fonctionnent sur iOS ou Android. L’entreprise développe également TicWear, un système d’exploitation pour montre connectée, et fabrique son propre modèle TicWatch. Avec ce nouvel investissement, la société entend poursuivre le développement de ses technologies et développer de nouveaux produits.

Intérêt de Google pour la Chine

Ce n’est pas la première fois que les deux entreprises travaillent ensemble puisqu’un partenariat a déjà été signé cette année pour apporter les solutions de Mobvoi sur Android Wear, la montre connectée de Google.

Cet investissement de Google relance les rumeurs sur les ambitions de la firme de Mountain View dans le pays, alors qu’elle avait décidé de quitter la Chine en 2010 pour opérer ses services depuis Hong Kong. Baidu est aujourd’hui le principal moteur de recherche dans le pays. Malgré tout, Android reste le système d’exploitation mobile le plus utilisé dans le pays.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Google mise sur une start-up chinoise d’intelligence artificielle
covid
Cyberattaque: la chaîne logistique des vaccins contre le coronavirus prise pour cible, révèle IBM
Covid-19: l’activité du numérique en recul de 4,6% en 2020, prévoit le Syntec
Grab et Gojek sur le point de réaliser la plus grande fusion Tech d’Asie du Sud-Est?
« Les acteurs les plus technologiques sortiront gagnants de la consolidation des services de paiement »
Happydemics
Happydemics lève 3 millions d’euros supplémentaires auprès d’Adelie et Sia Partners
FinTech: les annonces qu’il ne fallait pas manquer depuis la rentrée