ActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTransport

LimeBike, 70 millions de dollars pour rester dans la course des vélos en libre-service

Le montant

La start-up américaine LimeBike, qui développe un service de partage de vélos en libre-service, a bouclé un tour de table de 70 millions de dollars auprès de Fifth Wall Ventures. En octobre 2017, la société avait déjà levé 50 millions de dollars.

Le marché

Lancée en juin 2017 par Toby Sun, Brad Bao, Adam Zhang et Charlie Gao, LimeBike revendique 35 000 vélos qui circulent dans 26 villes et sur 12 campus universitaires aux États-Unis. Depuis le lancement du service, la société affirme avoir enregistré plus de 1,5 million de trajets. Il y a quelques jours, la société a commencé à déployer des vélos électriques à Seattle et envisage de lancer des scooters électriques.

Contrairement aux services de partage de partage de vélos publics lancés par de nombreuses municipalités à travers le monde, comme le Vélib’ à Paris, LimeBike offre la possibilité de prendre et déposer un vélo de la société n’importe où dans la ville. Pour cela, l’application mobile de la start-up géolocalise les vélos disponibles, qui peuvent être débloqués en scannant un QR code présent sur chaque vélo.

Sur le marché du partage de vélos, LimeBike doit faire face aux deux mastodontes chinois Ofo et Mobike, qui ont débarqué sur le territoire américain l’an passé. Les deux services revendiquent chacun 10 millions de vélos en circulation dans plus de 200 villes à travers le monde et 200 millions d’utilisateurs.

Sur le marché américain, LimeBike doit également affronter la société new-yorkaise JUMP, qui a levé 10 millions de dollars en janvier. Cette dernière est la seule à disposer d’un permis d’exploitation à San Francisco pour le partage de vélos dans la ville californienne. Pour l’heure, JUMP a l’autorisation de faire circuler 250 vélos électriques en «free-floating» à San Francisco. La start-up a également noué un partenariat avec Uber, qui a lancé un programme-test pour permettre à ses utilisateurs d’accéder à un service de partage de vélos électriques en «free-floating», baptisé Uber Bike.

Les objectifs

Avec ce tour de table, LimeBike prévoit de poursuivre le déploiement de son service aux États-Unis. Dans ce sens, la start-up prévoit d’augmenter la taille de sa flotte de vélos pour que celle-ci atteigne les 100 000 vélos. La jeune pousse entend également proposer son service auprès d’acteurs immobiliers pour permettre aux résidents de faire leurs courses plus rapidement ou de se rendre plus facilement à un arrêt de métro. Par ailleurs, LimeBike envisage une expansion à l’international, notamment en Europe.

LimeBike : les données clés

Fondateurs : Toby Sun, Brad Bao, Adam Zhang et Charlie Gao
Création : 2017
Siège social : San Mateo (Californie)
Activité : service de partage de vélos en libre-service
Financement : 70 millions de dollars en février 2018

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This