Media

HackThePress, le laboratoire du journalisme de demain ?

Mercredi 11 janvier dernier, sept équipes se sont retrouvées pour une véritable battle de data-journalism. Baptisée HackThePress#2, la deuxième édition de ce hackthon, organisée par La Cantine et Silicon Maniacs, visait à encourager le développement d’applications web de data journalism.

Journaliste + Graphiste + Développeur 

Comme l’explique, Nirina Thibaut de Silicon Maniacs, ce rendez-vous était également l’occasion de créer une synergie atypique en réunissant des acteurs qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble. En effet, tirée au sort, chaque équipe était composée d’un journaliste, d’un graphiste et d’un développeur.

Les groupes avaient alors pour mission de créer une application dynamique sur le thème des parlementaires, à partir des données publiques recueillies par le site Regards citoyens, partenaire de l’événement tout comme le site Owni.fr.

Après plusieurs heures de travail, aucune équipe n’avait véritablement eu le temps de finaliser son projet. Toutefois chaque application faisait preuve de réflexion mais aussi d’imagination ! Parmi elles :

  • L’application Poleetic : le principe de meetic appliqué aux parlementaires, dont l’objectif était de souligner l’uniformité sociale du Parlement.
  • Watchdog qui mettait en évidence le copier/coller des amendements parlementaires.
  • Ou encore Cumulo Nimbus, qui cherchait à mesurer l’impact du cumul des mandats dans l’activité des parlementaires.

L’équipe 5 à 7 a, pour sa part, remporté un minitel d’or, grand prix de la soirée, pour son application sur les amitiés internationales et l’activité des parlementaires.

Le data journalism en débat

En parallèle de cette « battle amicale », plusieurs interventions et tables rondes, autour des enjeux du data journalisme, ont rythmé cette journée.

En effet, avec l’émergence d’internet, de plus en plus de données chiffrées ont été rendues accessibles. Problème : celles-ci peinent souvent à être sourcées et recoupées. Un éclairage journalistique est donc nécessaire afin de conférer aux chiffres tout leur sens. L’idée finale étant de donner au grand public les clefs de compréhension des débats actuels, qui tournent bien souvent autour de différentes problématiques politico-économiques.

De part son but et le développement des nouvelles technologies, le data-journalisme pourrait donc devenir le journalisme de demain. Toutefois, ce traitement de l’information requiert du temps et de l’argent.

Sabine, journaliste à Owni : « Nous agissons comme une équipe de scientifiques. On émet d’abord une hypothèse qui sera confirmée ou non par notre analyse. Outre la mobilisation de trois personnes, ces travaux demandent donc beaucoup de temps… On ne se réunit pas pour écrire une brève ! »

Candidata.fr… La liste de courses à compléter !

Ces différentes contraintes viennent donc, en partie, expliquer le retard accumulé par les grandes rédactions françaises, qui peinent encore à se mettre à la tâche, alors qu’en Grande Bretagne, les sites d’information s’en sont fait un véritable terrain de jeu.

Lors d’un débat qui réunissait les principaux pionniers français du milieu, la mise en place d’Etalab, a donc largement été reconnue comme une avancée majeure pour le débat démocratique. Toutefois, personne n’a manqué de rappeler que des progrès considérables restaient encore à faire.

Fort de ce constat, le lancement du projet candidata.fr a clôturé cette journée d’effervescence. L’objectif : établir une liste de données publiques qui manquent encore à l’appel et dont il serait nécessaire d’obtenir afin d’appréhender au mieux les enjeux des futures élections présidentielles et législatives. Cette liste est non exhaustive et chaque internaute est invité à la compléter.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This