ActualitéBusiness

Haut-débit: les Côtes-d’Armor changent de concessionnaire pour une facture de cinq millions d’euros

Avec l'AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Les Côtes-d’Armor ont annoncé mardi avoir mis un terme à leur concession avec l’opérateur Armor Connectic pour le déploiement du haut-débit, « un mauvais choix sur le plan technologique« , selon le conseil départemental qui devra régler une facture de cinq millions d’euros.

Le président du conseil départemental Alain Cadec (LR) a annoncé mardi « avoir mis un terme » à la concession avec Armor connectic (filiale de Eiffage et SFR) pour le déploiement du haut-débit, indique la collectivité dans un communiqué.

Une indemnisation de 11 millions d’euros

La collectivité et l’opérateur étaient liés par une délégation de service public d’une durée de 20 ans, conclue en 2008 « pour la gestion et l’aménagement d’un réseau de télécommunications utilisant notamment la technologie Wimax« . Mais cette concession « s’est révélée comme un mauvais choix sur le plan de la technologie et a multiplié les pertes financières« , selon le conseil départemental.

Après deux ans de très vives négociations, la collectivité devra indemniser l’opérateur de 11 millions d’euros, compensés pour partie par la vente du réseau existant à SFR (4 millions d’euros) et une participation de la région Bretagne de deux millions d’euros. Le conseil départemental devra in fine assumer un coût de « cinq millions d’euros ».

« Il n’y aura pas de rupture de service« 

Pour les 26 000 bénéficiaires des infrastructures déployées par Armor connectic, « le réseau va continuer à être exploité, il n’y aura pas de rupture de service« , assure le conseiller départemental délégué au numérique Eugène Caro. « En 2012, la société annonce 6,1 millions d’euros de rentrées contre 18 millions prévus » et « le réseau d’Armor Connectic peine à séduire les opérateurs et la technologie Wimax se révèle obsolète par rapport à la technologie Fiber To The Home (FTTH)« , rappelle la collectivité.

En 2015, « les pertes financières (d’Armor connectic) frôlent les neuf millions d’euros » et « la société s’est retournée vers son donneur d’ordre, c’est-à-dire le Département« , poursuit la collectivité. « Le risque évalué pour le Département en cas de défaillance d’Armor Connectic était astronomique. On parlait alors de 22,5 millions d’euros !« , selon Alain Cadec. « Armor connectic nous proposait une rupture à l’amiable pour un montant de 21 millions d’euros. Nous nous y sommes opposés. Au final, le coût que nous devons assumer se limite à cinq millions d’euros », précise M. Cadec qui parle d’une « sortie par le haut« .

Bouton retour en haut de la page
Haut-débit: les Côtes-d’Armor changent de concessionnaire pour une facture de cinq millions d’euros
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?
[Série A] Cryptomonnaies : Flowdesk lève 30 millions de dollars auprès d’Eurazeo, ISAI, Ledger et Coinbase
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds
[Série B] BNPL : Hokodo lève 37 millions d’euros pour sa solution B2B
[Série B] Strapi lève 31 millions de dollars auprès de CRV

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media